Le rapport de la Commission d’Enquête

Les membres du bureau et tous les adhérents de l’Association MZC remercient l’ensemble des parlementaires ayant participé à l’enquête sur les coûts de la filière nucléaire. Nous vous invitons aujourd’hui à prendre connaissance de ce rapport.

Le temps des déclarations est clos !

Vive l’Action :)

Ce rapport a été remis au gouvernement pour préparer la future loi sur la transition énergétique. Nous souhaitons attirer toute votre attention sur le contenu du Chapitre 3. La diversité des propos tenus est très très riche d’enseignements.

Il évoque en long et en large, les inquiétudes grandissantes et axes d’améliorations pour les salariés issus de la sous-traitance. 

Page 73 : le passage (ci-dessous) retient toute notre attention puisque il évoque enfin, la possible création d’une convention collective propre aux métiers du nucléaire  :) .

2014-06-21_09h38_43Vous aussi comme nous, vous avez bien lu : les Organisations Syndicales seraient dans une même perspective d’amélioration du statut des prestataires :)

L’Association MZC se réjouie d’avance, des répercussions positives dans toutes nos entreprises «représentativité syndicale».

Très bonne lecture à toutes et tous :)

Nos amitiés aux uns, notre respects aux autres, bises à toutes et tous

CVT_Pret-pour-laction_7160

A vos claviers .

38 comments for “Le rapport de la Commission d’Enquête

  1. Redaction MZC
    22 juillet 2014 at 5 h 53 min

    Corruption chez EDF : 24 mises en examen

    L’homme au centre du réseau est soupçonné d’avoir mis en place un vaste système de corruption avec des fournisseurs.

    Vingt-quatre personnes, dont un ancien cadre d’EDF, ont été mises en examen en 2013 et 2014, impliquées dans un système de marchés truqués chez le producteur d’électricité, a indiqué lundi le procureur de la République de Nanterre, Robert Gelli.

    Le principal mis en examen, chargé de passer des marchés pour le compte d’EDF auprès de fournisseurs, est soupçonné d’avoir mis en place un vaste système de corruption « sollicitant des faveurs en l’échange de l’obtention des contrats », a expliqué le procureur. Il aurait perçu entre 2008 et 2010 plusieurs centaines de milliers d’euros sous forme d’enveloppes d’argent mais aussi de dons en nature: voitures, grands crus, aquarium, travaux dans sa maison…

    http://www.europe1.fr/France/Corruption-chez-EDF-24-mises-en-examen-2186819/#

    • daniel
      22 juillet 2014 at 20 h 54 min

      ce qui est scandaleux c’est que les salariés ont tout perdu dans ce montage pourri ?
      COMMENT PEUT T’IL Y AVOIR UNE TRANSPARENCE ?
      Honte les marchés devront être repris..
      Putain quand est ce que cela va péter.
      JE ME LÂCHE DES E…L..S EN PUISSANCE

  2. webmaster MZC
    21 juillet 2014 at 17 h 24 min

  3. F.B
    19 juillet 2014 at 8 h 51 min

  4. DI Man
    18 juillet 2014 at 6 h 15 min

    L’intensification du travail et les tensions entre salariés progressent depuis huit ans

    Une étude de la Dares du 1er juillet révèle une dégradation des conditions de travail depuis 2005. Le rythme de travail est de plus en plus contraint, et les situations de tensions entre salariés sont plus fréquentes.

    La Dares a dévoilé, le 1er juillet 2014, les résultats de sa dernière enquête sur les conditions de travail, menée entre 2005 et 2013. Il en ressort une certaine dégradation des conditions de travail, notamment due à la crise économique qui a marqué cette période. L’intensification du travail et l’existence de tensions entre collègues sont en effet fortement associées aux situations de précarité ou d’instabilité de l’emploi.

    Les contraintes de rythme de travail ont augmenté depuis 2005…

    Les contraintes sur le rythme de travail des salariés se sont accrues entre 2005 et 2013, touchant 35,2 % des salariés, après une stabilisation entre 1998 et 2005 (passant de 31 % à 31,6 %). Ainsi, plus d’un tiers des salariés déclarent subir au moins trois contraintes de rythme parmi les sept suivantes : déplacement automatique d’un produit ou d’une pièce, cadence automatique d’une machine, autres contraintes techniques, normes de production à respecter en une journée, dépendance immédiate vis-à-vis des collègues, demande extérieure (clients et public) et contraintes ou surveillances permanentes exercées par la hiérarchie. Les ouvriers qualifiés sont les plus touchés par ce cumul de contraintes (54 %). Par ailleurs, c’est dans la Fonction publique que le travail s’est le plus intensifié depuis huit ans (+ 7,3 points, contre + 2,7 points dans le secteur privé). Autre chiffre marquant : la part des salariés dont le rythme de travail est imposé par un contrôle ou un suivi informatisé est passée de 24,7 % en 2005 à 35,3 % en 2013. La Dares note que, au-delà d’une pression temporelle au travail accrue, le travail est aussi devenu plus « bousculé » (devoir fréquemment interrompre une tâche pour une autre ou changer de poste en fonction des besoins de l’entreprise) et plus exigeant en terme de vigilance.

    Par ailleurs, la Dares constate que les marges de manœuvre des salariés se sont réduites entre 2005 et 2013 pour toutes les catégories professionnelles, à l’exception des ouvriers non qualifiés pour lesquels elles ont augmenté.

    de même que les contraintes physiques

    http://www.wk-rh.fr/actualites/detail/77071/l-intensification-du-travail-et-les-tensions-entre-salaries-progressent-depuis-huit-ans.html

  5. Gus
    17 juillet 2014 at 5 h 11 min

  6. webmaster MZC
    16 juillet 2014 at 17 h 46 min

  7. Redaction MZC
    15 juillet 2014 at 5 h 46 min


    Avis du CESE sur le projet de loi de programmation pour un nouveau modèle énergétique français

    Avis présenté par Laurence Hézard, au nom de la section des activités économiques et Jean Jouzel, au nom de la section de l’environnement.

    Le Conseil économique social et environnemental a été saisi par le Premier Ministre pour avis sur le projet de loi de programmation pour un nouveau modèle énergétique français. Cette saisine a été confiée aux rapporteurs Jean Jouzel, au nom de la section de l’environnement et Laurence Hézard, au nom de la section des activités économiques.
    L’avis du CESE a été adopté en séance plénière : 169 voix pour, 0 contre, 14 abstentions…


    Projet de loi de programmation pour un nouveau… par le_cese

    Pour « Renforcer la sûreté nucléaire et l’information des citoyens » :

    * l’objectif de transparence et d’exhaustivité doit être atteint pour tous les éléments – coûts, bénéfices et risques – et pour toutes les formes de production d’énergie ;
    * l’objectif de sûreté est un objectif majeur. Les mesures prévues en matière de pouvoirs de l’ASN et d’information du public y contribuent ;
    * les exploitants et les entreprises sous-traitantes doivent être soumis aux mêmes exigences en matière de qualité d’intervention, de radioprotection et de sécurité des salariés ;
    * le sujet du mix énergétique doit être abordé sereinement, sans dogmatisme et dans toutes ses dimensions afin de bâtir la meilleure complémentarité entre les différentes énergies….

    http://www.lecese.fr/content/preconisations-du-cese-sur-le-projet-de-loi-de-programmation-pour-la-transition-energetique

  8. Sylver
    13 juillet 2014 at 9 h 40 min

    Distribution du projet d’accord sous-traitance sur le CNPE de Cruas/Meysse. Plusieurs entreprises étaient présentes pour partager et élargir l’information avec tous les salariés de la centrale nucléaire. Les salariés vont donc partir en vacances en faisant du projet le livre de plage pour s’empeigner du contenu. Le but étant, que l’ont soit en capacité de le porter sur tous les sites dés la rentrée. L’automne va être chaud sur le nucléaire. Est-ce que la sous-traitance est une des causes du dérèglement du climat social? Je pense que oui !!!! Nous sommes en attente de la distribution sur tous les autres sites du périmètre nucléaire pour que tous soient au même niveau d’information et de motivation. Renseignez-vous auprès du syndicat CGT pour savoir si le projet est arrivé chez vous. Donnez un coup de main pour la distribution! C’est votre avenir qui est en jeux.

    Le lien irternet du projet de statut unique pour la sous-traitance du nucléaire

    http://www.fnme-cgt.fr/dossier_actu/010714_accord_co_salaries_nucleaire/index.php

    • pat
      17 juillet 2014 at 16 h 05 min

      il faut leur mettre la misere apres les conges.

  9. Cooper
    13 juillet 2014 at 8 h 58 min

    CENTRALE DE CRUAS/MEYSSE

    Est-il dangereux de rouler sur un tronçon de la Viarhôna ?

    «Il faut fermer la ViaRhôna ! » Un habitant affolé est venu voir, cette semaine, le maire de Cruas, Robert Cotta. Next-Up venait de communiquer sur des mesures de radioactivité. Les premières ont été réalisées sur le tronçon Meysse/Cruas de la voie cyclable, dimanche dernier. L’association a alors dénoncé des « dépôts de contaminants » à proximité de la centrale nucléaire ardéchoise.

    Mais qu’en est-il réellement ? Les cyclistes de la ViaRhôna encourent-ils des risques ? Ces questions ont été posées lors de la commission locale d’information, réunie hier matin à Cruas. « On a besoin de rassurer les habitants », a souligné le conseiller général Pascal Terrasse, président de la CLI. « Cela suscite de nombreuses inquiétudes », a renchéri Robert Cotta.

    Dans un souci de transparence, le préfet de l’Ardèche, Bernard Gonzalez, a lu un e-mail de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Un message qu’il a reçu suite à la communication de Next-Up. Or, selon l’ASN, les mesures de l’association sont une « supercherie ». Pour l’autorité, l’appareil utilisé ne mesure que la radioactivité ambiante, qui peut être naturelle. Les données ne seraient alors pas « fiables ».

    « La surveillance de l’environnement est complexe. C’est pourquoi nous faisons appel à des laboratoires agréés pour avoir une qualité de mesures qui sont croisées », a souligné Matthieu Mangion, chef de la division de Lyon à l’ASN.
    La méthodologie en cause

    Selon Roland Desborde, président de la Criirad et membre de la CLI, un appareil peut être « simple » à utiliser, mais l’interprétation des données se révèle « compliquée ». « La méthodologie (de Next-Up, NDLR) pose problème », a-t-il précisé. De son côté, la direction de la centrale nucléaire a réaffirmé sa position : « Tout ce qui sort du site est contrôlé en permanence. Rien d’anormal n’a été signalé. »

    Des propos que n’a pu entendre Next-Up, absent à la CLI. Mais l’association continue à être sur le terrain. Elle a annoncé, hier après-midi, l’installation d’un « collecteur de particules » chez un riverain de la centrale. Elle veut démontrer qu’il y a bien « une pollution ». Cela n’empêchera pas le préfet, grand cycliste, de rouler, ce week-end, sur la ViaRhôna.

    Par Robin CHARBONNIER

    http://www.ledauphine.com/ardeche/2014/07/11/est-il-dangereux-de-rouler-sur-un-troncon-de-la-viarhona

  10. Deglingos
    12 juillet 2014 at 19 h 11 min

    Qui va aider les salariés issus de la sous-traitance à obtenir enfin un vrai statut ? …

  11. webmaster MZC
    12 juillet 2014 at 9 h 42 min

  12. SHADE
    12 juillet 2014 at 0 h 05 min

    EDF fermera-t-il le réacteur n°1 du Tricastin plutôt que Fessenheim ?

    Selon Les Echos, le gouvernement réfléchirait à un plan B pour éviter la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Et ce plan B entraînerait l’arrêt de deux réacteurs 900 MW du parc EDF. Pour le quotidien économique, le réacteur le plus menacé dans ce scénario pourrait être le réacteur n°1 du Tricastin, « fréquemment pointé du doigt » et qui « pourrait nécessiter de lourds travaux pour être prolongé ».

    La future loi sur la transition énergétique qui plafonne la production nucléaire à son niveau actuel obligera en effet EDF à fermer deux réacteurs de 900 MW pour mettre en service l’EPR de Flamanville. Mais elle laisse à EDF le choix des réacteurs à arrêter.

    Le maire de Saint-Paul-Trois-Châteaux, Jean-Michel Catelinois, est prêt à se battre si nécessaire mais il ne s’inquiète pas outre mesure. « Je n’ai aucune information dans ce sens, ni d’EDF, ni de l’Etat » rassure-t-il, rappelant que la centrale de Bugey est plus vieille que celle du Tricastin et que Dampierre et Gravelines ont le même âge. « La prolongation du réacteur n°1 pour 10 ans a été validée par l’Autorité de sûreté nucléaire et EDF a lourdement investi dans la centrale » souligne-t-il.

    La fermeture d’un des quatre réacteurs du Tricastin entraînerait la perte de 200 à 300 emplois directs et priverait la commune et le département de deux millions de recettes fiscales.

    http://www.ledauphine.com/drome/2014/07/10/edf-fermera-t-il-le-reacteur-n-1-du-tricastin-plutot-que-fessenheim

  13. Sylver
    12 juillet 2014 at 0 h 00 min

    EDF condamnée pour travail dissimulé à la centrale de Belleville

    Hier, la justice a condamné EDF à 25.000 euros d’amende pour diverses infractions au Code du travail.

    L’audience avait mobilisé un après-midi entier le 11 avril dernier.

    Dans le box, trois entreprises directement liées à la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, dans un dossier complexe de fourniture illégale de main-d’œuvre, travail dissimulé et prêt de main-d’œuvre à but lucratif entre autres.

    Le tribunal correctionnel de Bourges s’était donné le temps de démêler cet écheveau.

    Hier, la justice a condamné EDF à 25.000 euros d’amende pour diverses infractions au Code du travail. Comme l’emploi de salariés d’une société au service d’EDF mais sans les avantages d’EDF. Ce qu’avaient dénoncé plusieurs syndicats. L’affaire avait fait beaucoup de bruit dans l’univers hypercontrôlé de la centrale nucléaire. Le tribunal a condamné une autre société à 25.000 euros d’amende, Canon France business services, reconnue coupable de fourniture illégale de main-d’œuvre, comme EDF. La condamnation devra être affichée au siège de l’entreprise ainsi qu’à la centrale de Belleville-sur-Loire et devra paraître dans le quotidien le Monde.

    Les amendes requises en avril par le parquet montaient à 50.000 euros contre EDF et 25.000 euros contre Canon. Les deux sociétés sont condamnées aussi à verser 5.000 euros à plusieurs salariés ainsi que 1.000 euros au titre des frais de justice.

    http://www.leberry.fr/cher/actualite/pays/cher-nord/2014/07/10/edf-condamnee-pour-travail-dissimule-a-la-centrale-de-belleville_11076824.html

  14. xavier
    11 juillet 2014 at 20 h 13 min

    Les députés demandent à l’Etat de prendre en main la filière nucléaire

    Les députés font deux recommandations majeures : l’Etat doit reprendre la main et ne pas laisser EDF seul à la manœuvre ; il doit lever les incertitudes sur la durée de vie des 58 réacteurs et le financement de la filière jusqu’au retraitement des combustibles usés et à l’enfouissement des déchets.

    La gouvernance du nucléaire La Commission soutient le passage de 75 % à 50 % de la part d’électricité nucléaire programmée par le gouvernement, et la loi sur l’énergie « est évidemment l’occasion » de la graver dans le marbre. « La non-décision et l’absence de visibilité à moyen terme, souligne-t-elle après la Cour des comptes, ont un coût économique, social, environnemental, industriel, en compétitivité que notre pays ne peut pas se permettre. L’absence de décision claire et rapide reviendrait à une décision implicite de prolongation.» L’Etat doit aussi, selon elle, ….

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/06/10/les-deputes-demandent-a-l-etat-de-prendre-en-main-la-filiere-nucleaire_4435318_3244.html

  15. Redaction MZC
    11 juillet 2014 at 6 h 08 min

    En cette période estivale, nous vous souhaitons de passer de très bonne vacance avec vos proches.
    Prenez le temps de prendre connaissance du Projet d’Accord Interprofessionnels porter par la CGT toujours seul à notre grand regret encore aujourd’hui…
    La rentrée de septembre sera chaude sur l’ensemble du parc nucléaire pour voir aboutir enfin une juste reconnaissance de nos métiers. Tiens toi prêt(e) pour passer à l’action
    :)
    SANS TOI , RIEN NE SE FERA

    Capture d’écran 11/07/2014 01h41

    Audience de notre page Facebook cette semaine

    Merci à toutes et tous de votre soutiens et fidélités .

  16. FBFC - CGT
    10 juillet 2014 at 16 h 56 min

    Distribution ce jour FBFC Romans CGT


  17. webmaster MZC
    8 juillet 2014 at 20 h 18 min

  18. Redaction MZC
    7 juillet 2014 at 18 h 07 min

    A lire très instructifs ;)

  19. Deglingos
    5 juillet 2014 at 18 h 28 min

  20. DS CFDT
    5 juillet 2014 at 17 h 51 min

    La Hague, le 19 juin 2014

    Intervention des représentants CFDT à la commission de suivi de l’accord Qualité de Vie au Travail du groupe AREVA du 20 juin 2014

    La commission de suivi de l’accord Qualité de Vie au Travail se réunit ce jour afin de faire le point sur cet accord structurant pour le bien-être de tous les salariés dans le groupe AREVA. Elle survient à un moment où, jamais, le sentiment de déclassement professionnel, technique, social n’a été aussi grand. Les efforts du groupe pour retrouver un équilibre financier en raison des pertes stratégiques qu’il connait, issues de projets mal maitrisés ou d’investissements aléatoires et improductifs ont des impacts importants sur la perception qu’ont les salariés de leur situation individuelle et collective…

    La CFDT considère que des signes très alarmants se font jour sur les conditions de ces changements et la situation des salariés. Le sentiment de déclassement professionnel s’appuie sur plusieurs aspects qui n’ont pas trouvé de réponse : …

    Ces aspects son amplifiés ou renforcés par le sentiment d’une politique sociale en régression, d’une politique d’austérité salariale et l’absence d’une association de l’ensemble des salariés du groupe à la création des richesses créées collectivement, d’autant plus que des faiblesses sociales structurelles anciennes ne sont toujours pas réglées telles que la compensation de la pénibilité et les conditions de sous-traitances d’activités. La CFDT considère également que l’individualisation des politiques de rémunération nuit clairement à la coopération entre salariés, détruit les collectifs de travail et instaure un sentiment d’inégalité et d’iniquité des traitements…

    La CFDT AREVA prend tous ces signes très au sérieux et demande à la Direction de les traiter de manière déterminée, elle préconise donc les points suivants :

    * Renforcement de la cohésion par un meilleur partage des richesses créées dans le groupe. Renforcement des cultures d’entreprises, mise en place d’une participation aux bénéfices groupe…
    * Renforcement des collectifs de travail et valorisation de la coopération entre salariés. Définition de la coopération comme une compétence à part entière dans les évaluations et valorisation du travail
    * Arrêt de la politique d’individualisation…
    * Définition claire du coeur de métier et mise en place d’une GPEC adaptée au niveau central et local permettant aux salariés de se situer individuellement et collectivement.
    * Mise en place d’un dispositif de compensation de la pénibilité dans toutes les filiales exposées à ces conditions de travail pénibles.
    * Amélioration du droit d’expression collectif des salariés sur l’organisation et le contenu du travail…


    Que fait la Fédération Chimie Énergie CFDT (EDF) ?

    Elle ne veut pas s’entendre avec les autres organisations CFDT (AREVA-CEA-IRSN) pour améliorer la situation des sous-traitants!

    IL Y A URGENCE MESDAMES MESSIEURS LES RESPONSABLES SYNDICAUX

    NOUS AVONS TOUTES ET TOUS A Y GAGNER :)

    • Ardechoisencolére
      5 juillet 2014 at 19 h 46 min

      Foutage de gueule
      Plan social à STMI Pierrelatte aucune Organisation Syndicale s’impliquent dans la reconversion des 47 salariés de la STD
      Je change d’entité et ne peux même pas valorisé mon expérience de 30 ans, je suis dégouté
      Les syndicat FO-CGT-CFDT du repreneur Amalis ce moquent bien de nous .
      Ils ne défendent plus l’intérêt général des salariés mais seulement leur propre intérêt ! Putain de nombriliste .

      MINABLE

      • P.Bismuth
        6 juillet 2014 at 18 h 31 min

        La CFDT est-elle encore un syndicat ?

        On dira que le syndicalisme français est moribond et archaique. Qu’il compte de moins en moins d’adhérents, individualisme et inutilité de ses actions obligent. Que le brave travailleur ne veut plus cracher une côtisation d’un montant prohibitif (180 euros par an en moyenne pour un professeur de l’EN !) pour gagner le droit de recevoir une fois par mois une feuille de chou, mal rédigée et insipide, et surtout de se faire infantiliser par des permanents syndicaux…

        Allez ! Je caricature, il y en a encore des syndicalistes intègres et combatifs. Seulement vous ne les trouverez pas du côté de la CFDT, centrale post-soixantuitarde d’inspiration sociale-chrétienne qui s’est convertie au social-libéralisme, époque oblige. Et du coup les prises de position de ses cadres ne sont souvent guère éloignées de celles du MEDEF. L’exemple du syndicat général de l’éducation nationale (SGEN) de la CFDT est parlant. Ainsi ces enseignants modérés et négociateurs ont mal digéré l’échec de la réforme de leur ami Peillon, et ils craignent pour l’avenir de ce qui reste de leur groupusculaire officine. Ils publient sur leur sîte une réponse sous forme de vrai/faux à leurs détracteurs, et cela vaut le détour. Je vous laisse le lien :

        http://www.cfdt.fr/portail/sgen/met

        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-cfdt-est-elle-encore-un-154068

  21. Redaction MZC
    5 juillet 2014 at 8 h 18 min

  22. Redaction MZC
    1 juillet 2014 at 19 h 25 min

    Communiqué le la FNME CGT à tous les sous-traitants du nucléaire :)

    Il y a ceux qui essayent de changer les choses … et il y a les autres :)

    • l'abeille sociale
      1 juillet 2014 at 22 h 41 min

      On va enfin rentrer dans le vif du sujet dès que le document sera distribué sur tous les sites nucléaires. Cette fois-ci ce n’est pas des on dit, il existe et est bien réel. A la rentrée, après que tous l’auront lu, il va falloir que tous les sous-traitants se sortent les doigts du cul pour aller le chercher sans excuses bidons. La rentrée de septembre va être chaude, enfin, plutôt bouillante sur tous les sites. Commençons à avertir tous les collègues sur les autres sites pour qu’ils se préparent aussi.

      • noëlle
        2 juillet 2014 at 1 h 08 min

        Il va faire la gueule.

      • daniel
        2 juillet 2014 at 19 h 47 min

        il va falloir aussi, ranger la population avec nous, et faire des barrages routiers sur tout les axes.

  23. FBFC - CGT
    1 juillet 2014 at 16 h 05 min

    Action ce jour FBFC Romans … affaire à suivre…

  24. Deglingos
    30 juin 2014 at 17 h 09 min

    Marcoule doit retrouver une dynamique, selon Force Ouvrière

    Jacques Massador, le secrétaire de l’Union locale FO de Marcoule, avance les solutions qu’il veut soumettre à Manuel Valls.

    Quand les donneurs d’ordre comme le CEA et Areva voient dans le démantèlement une source de développement inépuisable notamment pour le site de Marcoule, d’autres partagent beaucoup moins cet optimisme. « Casser un outil de travail, ça ne rapporte pas. Dans 40 ans quand on aura tout démantelé, il ne restera plus rien pour les salariés d’Areva et Areva NC, craint par exemple Jacques Massador, secrétaire de l’Union locale FO. Il n’y aura de place que pour les recycleurs. »

    « Marcoule doit être un centre pour tous les déchets de haute et de faible activité »…

    http://www.midilibre.fr/2014/06/30/marcoule-doit-retrouver-une-dynamique-selon-fo,1017402.php

    Que font les autres grandes sections syndicales de Marcoule ?
    Ils prennent les salariés pour des lapins de 6 semaines
    :( et cautionne in-fine le dumping social organiser par le patronat :(

  25. kilou
    29 juin 2014 at 23 h 13 min

    Arrêt inexpliqué

    29 juin 2014 12:12

    Un réacteur de Cattenom s’est arrêté

    CATTENOM – Le réacteur de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire lorraine est à l’arrêt depuis ce dimanche matin 5h. L’origine de cet arrêt est encore inconnue.

    Ce dimanche matin, à 5h22, le réacteur de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Cattenom s’est arrêté automatiquement. Selon un communiqué publié ce dimanche, «les investigations sont en cours pour identifier l’origine de cet arrêt». La centrale nucléaire se veut rassurante et souligne que cet incident «n’a eu aucune conséquence sur la sûreté, l’environnement et la sécurité des intervenants».

    Il s’agit du deuxième incident dans l’unité de production n°2 en l’espace d’une semaine. Lundi, la centrale avait été évacuée à cause d’un feu. C’est un échafaudage situé dans la salle des machines de l’unité de production n°2 qui avait pris feu.

    Les incidents se multiplient à la centrale nucléaire. Il y a quelques semaines, les responsables avaient annoncé que quatre salariés avaient été contaminés, moins d’un mois après la contamination de dix salariés.

    http://www.lessentiel.lu/fr/news/dossier/cattenom/story/14130600

  26. P.A.C.I
    29 juin 2014 at 13 h 02 min

    Projet d’Accord Collectif Interentreprises

    • BRAVO
      5 juillet 2014 at 14 h 01 min

      Félicitation à tous les élèves (16/16) qui viennent de réussir le BAC PRO Environnement du nucléaire au Lycée technique les Catalins

      IL FAUT SE SORTIR LES DOIGTS DU CUL POUR QUE CES JEUNES ET FUTURES SALARIES PROFITENT DE CES GARANTIES

      Merci et respect à toutes celles et ceux qui résistent ;)

  27. Sellig
    29 juin 2014 at 10 h 26 min

  28. Redaction MZC
    29 juin 2014 at 9 h 57 min

    Page 69 (clic sur l’image pour l’agrandir)

    Page 71 (clic sur l’image pour l’agrandir)

    Suite (clic sur l’image pour l’agrandir)

    Page 74 (clic sur l’image pour l’agrandir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *