2014 sera l’Année de tous les sous-traitants du nucléaire

bonne-annee-2014-copie-1  marcel paul
Arrêtons de murmurer « il ne faut plus faire référence à Marcel Paul, car les jeunes ne savent plus qui il était »

MA ZONE CONTRÔLÉE persiste à lui faire hommage, pour que demain, tous les jeunes et les moins jeunes sachent que ce grand Monsieur a été et restera «le Père» de cette grande avancée sociale (le statut EDF).

APPEL DE MARCEL PAUL (père du statut EDF) AUX PERSONNELS  

« Je vous demande de ne jamais oublier que vous avez en charge un instrument fondamental de la vie du pays.

Votre dignité, comme l’intérêt national, vous font un devoir impérieux

De continuer à défendre sans jamais défaillir le service public, propriété de la nation, contre les représentants du grand capital industriel et bancaire dont le seul objectif est d’asservir encore plus le pays a leurs insatiables besoins de domination et de profits.

De continuer avec le même courage à défendre notre légitime statut national, nos retraites, nos œuvres sociales, qui font désormais corps avec les deux établissements public, issus du programme du conseil national de la résistance, expression du combat de ceux qui ont été jusqu’au sacrifice de leur vie pour sauver le pays et, avec lui, ses riches traditions d’humanisme et de liberté. »

Marcel PAUL

Nos débuts dans le nucléaire furent magnifiques et pleins d’espoir !

Travailler avec une énergie nouvelle pour en-finir avec la précarité énergétique ! Une ambition partagée par beaucoup de salariés.

EDF a mis tous les moyens humains et matériels pour que les Hommes et la machine soient respectés.

Tout allait bien, trop, trop bien pour les inéluctables briseurs de social.

Seules 5% des activités étaient sous-traitées.

Les valeurs d’un service public étaient bien palpables.

Et puis « Boum », vers les années 2000, le grand chamboulement financier arrive.

Le diable du privé arrive avec le cancer de l’argent. Le bleu ciel du « nucléaire EDF » s’assombrit et le monde de l’atome connaissait alors la laideur sociale.

Depuis une quinzaine d’années, nous faisons face à la décente vertigineuse dans la dignité des Hommes. Les misères humaines et matérielles grignotent sans embarras, nos droits les plus existentiels.

Les entreprises Privées, tout en accentuant leurs marges bénéficiaires, rentrent dans une course concurrentielle sans tabous. La seule variable d’ajustement étant le social, notre social. Résultat : les Hommes sous-traitants perdirent leur valeur au point que certains osent depuis et encore, se comparer à des esclaves.

colére

Nous avons donc connu pendant cette décennie et demi, une aggravation des conditions de vie et de travail sans précédent dans le monde sous-traitance, alors qu’elle réalise aujourd’hui 81% des activités tout en prenant 80% des doses radioactives. Cette souffrance apparaît comme la cause principale des florissants incidents techniques et sociaux qui font régulièrement surface. Inévitablement, de nombreux conflits soutenus par les syndicats organisés des donneurs d’ordre, notamment la CGT, éclatent ici et là. Les journalistes de la presse écrite, télévisée, de radio, ainsi que des politiques, cinéastes, médecins, chercheurs, écrivains, ……. s’en mêlent, et divers films font référence à l’état d’un atome enragé et incontrôlé.

Voir sur les onglets: vidéo-reportages-luttes, nos publications, lettre à Monsieur le Président de la République, ETC  (en haut de la page).

Les syndicats  absents de ces luttes mais malgré tout lucides de la valeur vénal des quelques 22000 salariés de la sous-traitance, tentent de s’en approcher, parce que ces derniers ont obtenu le droit de voter chez les donneurs d’ordre.

Nicolas Sarkozy TF1 document syndicats 250110 776x581-Mais cela c’était sans compter avec la réactivité du gouvernement SARKOZY !!! Celui-ci a vite compris le danger, et fait supprimer le droit de vote « des étrangers (sous-traitants) » aux  comités d’entreprise comptant pour la représentativité syndicale.

Certains font alors une volte face et ne se gênent plus de crier « préférence national » oh pardon « préférence statutaire« . Quel changent !!! Mais au fait ! Quelle est la différence entre ces deux situations ?

A bout d’arguments, les donneurs d’ordre accusent alors, tous ceux qui osent parler, « ils donnent une mauvaise image du nucléaire », « ce sont des anti-nucléaires« . Ce message a « sans mal » était reçu par certains responsables syndicaux qui deviennent messagers des patrons. Où est leur responsabilité ?

Incompréhensible ! Comment peut-on accuser « anti-nucléaire » des Hommes qui ont sacrifié la majorité de leurs vies pour cette industrie?

Ils vont même jusqu’à accuser les syndicats qui organisent les salariés sous-traitants, de lâcher les intérêts des agents EDF.

Les patrons se lèchent les babines !!!! Pas fous les patrons ! Ils ont réussit la séparation des salariés en accentuant l’apartheid dans le nucléaire. Quel courage !

Certains syndicats résistent mieux que d’autres à la stratégie patronale et tentent s’organiser:

La CGT comprend l’intérêt de la force du mot « ensemble » et tente s’organiser face aux détracteurs des collectifs de travail. C’est dans ce cadre que 7 grandes Fédérations se réunissent pendant un an et construisent sur papier, le grand rêve d’une très large majorité des salarié(e)s sous-traitants du nucléaire.

cliquez sur le lien ci-dessous:

PROJET ACCORD COLLECTIF INTERENTREPRISES NUCLEAIRE V6 dernier

Par la suite, (la CGT), a organisé une réunion le 3 décembre 2013 à Montreuil avec 7 fédérations, les représentants syndicaux de EDF, AREVA, CEA, …. et la quasi-totalité des principaux responsables syndicaux des entreprises privées intervenant dans l’industrie nucléaire. Une feuille de route est tracée à l’unanimité, avec des objectifs ambitieux plus qu’atteignables pour tous les salariés sous-traitants du nucléaire. Lisez son communiqué de presse.

Cliquez sur le lien ci-dessous:

COMPTE RENDU INTERFEDERAL CGT du 3-12-2013 pdf

routeCette nouvelle dynamique syndicale dispose d’un réel programme de communication et va être mise en place très rapidement. L’atome devrait connaitre dans les prochains mois, une réelle explosion sociale à l’intérieur des barbelés qui nous entourent.

La France nucléarisé connaîtra pendant sa période de grande remise en état des installations, son premier grand conflit social. Il est temps d’en finir avec l’apartheid dans le nucléaire cautionné par certains syndicats.

Bien entendu, vous trouverez la lettre adressée au Premier Ministre par les délégués syndicaux (CGT, FO, CFE-CGC, CFDT) des entreprises privés qui contestent la fumisterie du siècle (cahier des charges social) inventé par le gouvernement Sarkozy, EDF, ….. et surtout, certains syndicats des donneurs d’ordre.

plus beau 1C’est étonnant ! lorsque nous demandons aux syndicalistes pro-cahier des charges social  » Vous le trouvez bon, très bon ! Mais est-ce que vous le voudriez pour vous et pour les salariés des donneurs d’ordre ? » Bizarrement, ils nous répondent « NON ».

Comment peuvent-ils considérer quelque chose de magnifique pour les sous-traitants, tout en l’estimant lamentable pour eux-mêmes ?

Ont-ils un complexe de supériorité ? Tout le porte à croire ! Où sont les valeurs du syndicalisme « travail égal, traitement égal » ?

Pour qui travaillent ces personnes ? Pour les salariés ? Pour la finance ? La question reste posée !

De l’aveu même de la direction EDF, ce cahier des charges social « anti-social » est un recul considérable pour les sous-traitants du nucléaire.

fini l'apartheidMazonecontrolee dédie sans aucune hésitation cette grande victoire annoncée, à un grand Monsieur qui a donné sa vie pour l’abolition de l’apartheid.

toucher la luneAu fait, un petit doigt mous a dit que certains vont s’épuiser à nous décourager en montant de toute pièce des stratégies bidons. Dites leur de ne pas s’épuiser, car nous sommes déterminés à toucher la lune « ensemble ».

interdit

« Nous n’avons pas besoin de maître, mais de liberté et d’égalité entre les Hommes. »

(Ici nous respectons la loi sur les droits d’auteur, le travail de la presse et des journalistes professionnels)

Notre amitié aux uns, notre respect aux autres, bises à toutes et tous pour cette nouvelle année 2014.

 Et vous…qu’en pensez vous ?

 CRITIQUEZ ou APPROUVEZ

Onglet: Laissez un commentaire en bas de cette page

101 comments for “2014 sera l’Année de tous les sous-traitants du nucléaire

  1. Sylver
    1 février 2014 at 15 h 17 min

  2. Eric
    1 février 2014 at 14 h 50 min


    Accident du travail : Total reconnu coupable d’homicide involontaire

    Après la mort d’un de ses salariés de la raffinerie de la Mède (Bouches-du-Rhône) en 2009, Total Marketing Services, filiale du groupe pétrolier Total, a finalement été reconnu coupable d’homicide involontaire mercredi 29 janvier par le tribunal correctionnel d’Aix-en-Provence, selon l’AFP.

    L’employé avait été trouvé inanimé, après avoir inhalé de l’hydrogène sulfuré (H2S), un gaz toxique. 
Il réalisait alors une purge de ….

    http://www.actu-environnement.com/ae/news/accident-travail-total-homicide-involontaire-20587.php4

  3. Albert
    31 janvier 2014 at 1 h 41 min

    Irradié sur un chantier à Grenoble, Anthony témoigne

    ACCIDENT – Irradié le 23 août 2013 sur le chantier du CEA de Grenoble, un ex-employé de la société D&S chargé du tri des déchets radioactifs a décidé de sortir de l’ombre.

    Licencié quelques semaines après l’incident pour « faute lourde », il invoque des manquements en matière de sécurité.

    Il se fait désormais appeler Anthony, et a convoqué les médias pour raconter son histoire. « Je n’ai plus rien à perdre », affirme-t-il. A 22 ans, Anthony était chargé des travaux pour l’entreprise de radioprotection D&S lorsqu’il reçoit, le 23 août 2013, une dose de rayonnement inhabituelle. Il est alors chargé de trier des déchets radioactifs sur le chantier de décontamination du LAMA (Laboratoire d’analyses de matériaux actifs), au CEA de Grenoble, lorsque son dosimètre sonne.

    « Je ne l’ai pas entendu avec le bruit du chantier, alors que mon appareil affichait jusqu’à 40 000 microsieverts/h dans la zone où je travaillais, ce qui est énorme ! », témoigne-t-il. Après avoir passé un examen médical qui confirme qu’il n’a pas été contaminé, le salarié retourne le lundi suivant sur un autre chantier avec le même appareil de mesure, avant que son entreprise n’envoie, comme le protocole l’impose, l’appareil à l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) pour subir des analyses. « Lorsqu’on reçoit les résultats le vendredi, j’ai été interdit de chantier car les résultats montraient que j’étais irradié », affirme Anthony. « Cela faisait deux mois que je déplorais chaque jour les conditions de travail sur le chantier, ainsi que la propreté radiologique », ajoute-t-il.

    Flou sur l’origine de l’incident

    Alors que l’incident est classé de niveau 2 sur 7 par L’Agence de Sureté Nucléaire (ASN), Anthony est mis à pied puis licencié le 15 octobre 2013 par son employeur (la société D&S). « Mon employeur a invoqué une dizaine de motifs, en me reprochant notamment l’introduction d’une source radioactive depuis l’extérieur, et l’exposition volontaire de mes dosimètres. Mais comment aurais-je pu faire entrer des particules radioactives au sein du ….

    http://www.metronews.fr/lyon/irradie-sur-un-chantier-du-cea-a-grenoble-anthony-temoigne/mnaD!iLx01l124E2Gk/#.Uuq66qM1UTo.facebook

  4. le furet
    31 janvier 2014 at 0 h 23 min

    Un petit avion détourné de la zone interdite de la centrale de Cruas en Ardèche

    Vous avez peut-être aperçu un curieux ballet dans le ciel ce jeudi matin près de la centrale nucléaire de Cruas Meysse en Ardèche : un avion de chasse militaire, un mirage 2000, a du détourner un petit avion de tourisme qui volait en zone interdite vers 11 heures. Mais ……

    http://www.francebleu.fr/infos/un-petit-avion-detourne-de-la-zone-interdite-de-la-centrale-de-cruas-en-ardeche-1234352

  5. Deglingos
    30 janvier 2014 at 20 h 01 min

    Salarié(e)s sous-traitants du nucléaire , vous ne sentez rien venir ?

    Le Premier ministre a dévoilé ses 3 chantiers pour le mettre en oeuvre et demande aux partenaires sociaux des propositons sur le chantier des contreparties des entreprises.

    Jeudi matin Jean-Marc Ayrault s’est exprimé devant la presse pour rendre compte de son dialogue avec les partenaires sociaux sur le pacte de responsabilité. Le Premier ministre a annoncé la mise en place de trois chantiers : celui sur la baisse des charges, la réforme de la fiscalité des entreprises et la simplification, sous la houlette de Thierry Mandon. Des propositions concrètes seront apportées en mars. Le quatrième chantier concerne les contreparties demandées aux entreprises. Sur ce thème Jean-Marc Ayrault laisse un mois aux partenaires sociaux pour lui adresser des propositions. Il a annoncé la création d’un « observatoire des contreparties » dont il assurera lui-même la présidence.

    http://www.lcp.fr/videos/reportages/156688-pacte-de-responsabilite-jean-marc-ayrault-demande-aux-partenaires-sociaux-des-propositions

    JE NE VEUX PAS , DU CAHIER DES CHARGES SOCIALES !
    JE VEUX UN VRAI , STATUT !

    • Béatrice
      30 janvier 2014 at 22 h 22 min


      Malheureusement je pense que tu l’as dans le c-l mon ami. ce syndicat n’a pas changè et continue à nous le mettre au nom du progrès social. courage, il n’a pas fini de défoncer nos poches pour le grand plaisir des grands patrons.

      « Un ANI qui nous veut du mal

      19 février 2013 | Par Fondation Copernic

      Associations, syndicats, partis politiques et citoyen-ne-s, nous lançons un appel afin que l’accord national interprofessionnel (ANI) signé le 11 janvier 2013 par le patronat et trois syndicats (CFE-CGC, CFTC et CFDT) ne soit pas transcrit dans la loi.

      Cet accord illégitime constitue, en effet, un recul social majeur, qui ne fera qu’aggraver la précarité du travail. Nous appelons chacun-e à s’en emparer et à s’engager pour qu’il n’acquière pas force de loi…… »

  6. webmaster MZC
    30 janvier 2014 at 19 h 19 min

    Commentaire repris de Manuel dans l’article : Penly , Flamanville , Palluel c’est décidé…

    Bonjour, en recherche d’emploi, j’ai accepté un poste d’agent logistique chez un sous-traitant d’EDF.
    Après 3 semaines de formations chez un autre sous-traitant, j’ai suivi, avec mes collègues 2 autres formations d’1 journée, au sein du CNPE Penly;
    Je suis surpris car nous allons intervenir dans des lieux dangereux, sans expérience !!!
    Nous sommes 48 et nous nous inquiétons sérieusement car ce sous-traitant est en retard, ne maîtrise pas la situation pour cet arrêt de tranche, il y a panique à bord !. Nous avons besoin de bosser mais à quel prix ?
    Il nous ont vendu le bébé en minimisant les dangers. Nous avons compris la situation après avoir signé nos contrats. Ils nous envoient au casse-pipe et plus grave mettent en péril la SURETE…
    De plus vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a un risque Alpha important. Je ne connaissais pas cet univers mais maintenant je flippe car les gens d’EDF qui font carrière ont l’air sérieux (tout du moins ceux que je connais) mais là je reste sur le cul… je vais mettre fin au contrat qui me lie à ces gens, j’espère qu’ils ne vont pas me chercher de noises ou me griller à Pôle emploi

  7. Sylver
    30 janvier 2014 at 19 h 09 min


    Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine : EDF sommée de respecter ses obligations

    L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a mis en demeure EDF le 16 janvier de respecter ses obligations à la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), sur la rive droite de la Seine à seulement quelque 80 kilomètres à vol d’oiseau au sud-est de Paris et à 20 kilomètre de Provins (Seine-et-Marne).

    A la suite d’une inspection menée le 26 novembre 2013, l’ASN constaté a que «l’organisation mise en place par la centrale de Nogent-sur-Seine ne permettait pas de satisfaire l’ensemble des dispositions réglementaires», alors que des «insuffisances» avaient déjà été mises en évidence depuis 2011.

    L’ASN apprécie la situation en fonction de l’écart entre …

    http://www.leparisien.fr/environnement/centrale-nucleaire-de-nogent-sur-seine-edf-sommee-de-respecter-ses-obligations-27-01-2014-3533071.php

  8. Philippe
    30 janvier 2014 at 18 h 42 min


    CNPE de Belleville sur Loire

    Ils ont osé le faire…

    Philippe LEGER, Agent de Sécurité de la société Séris Sécurity, âgé de 51 ans, présent sur le CNPE de Belleville sur Loire depuis 28 ans, syndiqué CGT depuis toujours, militant et élu DP CGT jusqu’à l’annulation (par décision de justice du 11 juin 2013) des élections professionnelles chez Séris Sécurity, est licencié à compter du 28 janvier 2014.

    Convoqué à un entretien préalable le 17 janvier 2014 (judicieusement au terme du délai de 6 mois, qui courait depuis l’annulation des élections, pendant lequel il est resté salarié protégé), son employeur lui a fait des reproches sur son comportement inadapté et nonchalant, sur deux retards de 10 et 15 minutes, sur son opposition systématique à toutes décisions, sur la mauvaise notation de l’entreprise Séris par le CNPE…

    Enfin bref, vous l’aurez relevé, rien qui ne puisse justifier un licenciement et encore moins de l’envisager ! Tellement bien, qu’à l’issue de l’entretien, l’employeur indique à Philippe qu’il attend simplement de lui un changement d’attitude.

    L’employeur subirait-il des pressions internes et/ou externes ? Ce licenciement serait-il le résultat de complicités, au regard de certains éléments retenus dans la lettre de licenciement ? Quels sont les intérêts de ceux qui s’en réjouissent par messages et appels téléphoniques anonymes au domicile personnel de Philippe ou sur le téléphone portable de son épouse ?

    Faudrait-il être naïf pour ne pas croire que ce licenciement est avant tout celui d’un militant syndical, animé de justice sociale, d’intérêt commun, soucieux des conditions de travail et dont l’employeur savait pertinemment qu’il serait tête de liste CGT aux prochaines élections professionnelles !

    Au regard de cette inadmissible situation, la CGT appelle l’ensemble des salariés, statutaires et prestataires, à faire preuve de solidarité en signant massivement la pétition de soutien à Philippe, actuellement en arrêt maladie et dans l’épreuve.

    La CGT appelle les collègues de Philippe à engager une action de solidarité dont-ils décideront de la forme qu’elle doit prendre.

    La CGT demande à ses élus DP, CE, CHSCT et CSP de boycotter toute réunion d’IRP pour une durée indéterminée.
    Les fédérations CGT du Commerce et Mines-Energie sont informées de cette situation, ainsi que l’Inspection du Travail de l’ASN d’Orléans et, si nécessaire, la CGT proposera à Philippe, la décision lui revenant, d’engager une action en justice.

    Belleville, le 29 janvier 2014

    Pétition à signer

    • Marc G
      30 janvier 2014 at 18 h 52 min


      La CGT Energies 18 remercie les 578 agents statutaires et prestataires qui ont signé ce matin la pétition de soutien à Philippe LEGER.

      Ces pétitions ont été transmises par fax à son employeur.

      Pour votre info, le sujet a été évoqué ce matin lors du CCE d’EDF SA en déclaration de la CGT.

      La CGT passera demain dans les équipes de quart pour récolter les pétitions.

      Cette situation est loin d’être une première sur le parc. C’est en effet une attaque de plus envers la CGT.

      Il suffit de voir ce qui se passe dans le pays et particulièrement dans la branche des IEG notamment la SNET.

      • daniel
        31 janvier 2014 at 20 h 55 min

        Faite suivre la pétition sur tous les sites.
        MERCI BON COURAGE.

  9. webmaster MZC
    28 janvier 2014 at 17 h 04 min

    Sûreté nucléaire : EDF doit encore tirer les leçons de Fukushima

    Insuffisant. Tel est le jugement que porte l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur le plan d’action post-Fukushima proposé par EDF pour renforcer la tenue de ses centrales nucléaires aux événements extrêmes. C’est ce qui ressort des dix-neuf « prescriptions complémentaires » votées le 21 janvier par le collège de l’ASN et présentées mardi 28 janvier par son président, Pierre-Franck Chevet, à l’occasion de ses vœux à la presse. L’électricien va devoir, en particulier, appliquer à ses réacteurs des règles de protection contre les séismes plus contraignantes.

    10 MILLIARDS D’EUROS

    Ces prescriptions « ont une valeur juridiquement contraignante », insiste l’Autorité de sûreté qui, tout au long de l’année 2013, a eu « de nombreux échanges techniques » avec l’exploitant. « La discussion avec EDF a été complexe et sévère », confie M. Chevet. « Sur un certain nombre de points, nous avons considéré qu’EDF n’allait pas assez loin », ajoute le directeur général de l’ASN, Jean-Christophe Niel…

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/01/28/surete-nucleaire-edf-doit-revoir-sa-copie_4355871_3244.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter#xtor=RSS-3208

  10. BOB
    27 janvier 2014 at 15 h 49 min

    Les coupures d’électricité en France ont rebondi de 31% en 2013

    http://www.romandie.com/news/n/_Les_coupures_d_electricite_en_France_ont_rebondi_de_31_en_201320270120141843.asp

    PARIS – La durée des coupures d’électricité a rebondi de près d’un tiers en 2013 en France après trois ans de baisse, la faute selon ERDF à plusieurs grosses tempêtes alors même que le gestionnaire du réseau augmente ses investissements.

    Le temps moyen des coupures de courant par client s’est élevé l’an passé à 97 minutes, contre 74 minutes en 2012, selon des statistiques publiées lundi par la filiale d’EDF en charge de la quasi-totalité du réseau électrique de proximité en France (hors Corse et DOM).

    Cela s’explique …

  11. Fabien
    26 janvier 2014 at 19 h 49 min

    Publication de la nouvelle directive Euratom du 5 décembre 2013 : l’ASN poursuit son engagement pour mettre à jour les normes de base en radioprotection

    …. Pour les travailleurs susceptibles d’être exposés, la directive introduit une limite annuelle de dose efficace de 20 millisieverts (mSv), en remplacement de la valeur de 100 mSv sur cinq années consécutives. Dès 2003, cette limite avait été inscrite dans le code du travail (20 millisieverts sur 12 mois consécutifs). Toutefois, la limite de dose équivalente de 150 mSv sur 12 mois consécutifs pour le cristallin (œil), devra être modifiée et réduite à 20 mSv par an.
    La nouvelle directive Euratom va également conduire à modifier …..

    http://www.asn.fr/Informer/Actualites/EURATOM-l-ASN-poursuit-son-engagement-pour-mettre-a-jour-les-normes-de-base-en-radioprotection

  12. webmaster MZC
    26 janvier 2014 at 12 h 45 min

  13. Sylver
    26 janvier 2014 at 11 h 50 min

    Nucléaire : Alstom engage un bras de fer judiciaire avec EDF

    Le PDG d’Alstom, Patrick Kron, a l’habitude de se battre jusqu’au bout quand il nourrit quelques doutes sur la perte d’un gros marché. …..

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/08/nucleaire-alstom-engage-un-bras-de-fer-judiciaire-avec-edf_4344812_3234.html

  14. Abdelrahim
    26 janvier 2014 at 10 h 35 min

    Jusqu’à un an avec sursis requis au procès des 29 militants de Greenpeace

    … La peine la plus lourde, un an avec sursis, a été réclamée contre le principal prévenu, qui avait bousculé un gendarme lors de l’opération. Ce militant s’était encordé à 40 mètres de hauteur sur la centrale, avait « déstabilisé » un gendarme en tirant sur sa corde pour le faire descendre. L’homme était poursuivi pour « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique » n’ayant pas entraîné d’incapacité de travail…..

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/01/14/vingt-neuf-militants-de-greenpeace-juges-pour-s-etre-introduit-au-tricastin_4347491_3244.html

  15. Résistance
    24 janvier 2014 at 18 h 04 min

    Grève chez Areva Saint-Marcel

    Le Journal de Saône-et-Loire, 24 janvier 2014 :

    Voici le communiqué de l’intersyndicale de l’entreprise Areva, site de Saint-Marcel, suite à la grève entamée le 23 janvier.

    « Depuis le jeudi 23 janvier 9h00, à l’appel des organisations syndicales CGT et CFDT, les salariés de l’entreprise sont appelés à cesser le travail afin d’exprimer leur mécontentement sur l’absence d’une véritable politique salariale pour 2014.

    Le mouvement est particulièrement suivi, notamment par les salariés de la production avec une participation de près de 100% du personnel en poste.

    Les salariés, déterminés, poursuivent dans l’unité l’action aujourd’hui sur les revendications suivantes :

    · Revalorisation des salaires indexés sur l’augmentation du SMIC (soit 1,1%)
    · Revalorisation de la prime de transport
    · Attribution d’une prime unitaire
    · Revalorisations de l’enveloppe des primes liées aux conditions de travail
    · Augmentation des primes liées aux conditions de déplacement dans le cadre des prêts de salariés à d’autres sites
    · Pénibilité : départ anticipé à 1 an avant la retraite »

    http://communismeouvrier.wordpress.com/2014/01/24/greve-chez-areva-saint-marcel/

  16. Béatrice
    23 janvier 2014 at 20 h 12 min

    CGT SPIE Nucléaire CC Nord

    MESSIEURS LES DIRECTEURS,
    LA CGT NE VOUS SOUHAITE PAS SES MEILLEURS VŒUX.

    Voici venu le jour de la MAO (Messe Annuelle Obligatoire).
    Tout comme les NAO mais pour quel résultat ? Quelles promesses ?

    La démonstration du mépris d’une direction envers ses salariés :

    Plus de 2 mois pour ne pas répondre aux questions légitimes que la CGT a posé lors de la deuxième réunion de pseudo Négociations Annuelles Obligatoires sur les salaires. Voir au dos les réponses du DRH. La CGT considère dès lors que les NAO chez SPIE Nucléaires ne sont pas closes.

    Ces soit disant réponses tardives sont la preuve qu’il n’y a pas de NÉGOCIATION et que tout est verrouillé dès le départ.

    Les IRP CGT d’île de France nous ont déjà dépeint le portrait du nouveau Directeur général, avec son tutoiement (facebook). Nous ne nous faisons pas d’illusions sur ses intentions réelles à la veille du passage de SPIE en bourse. Après le citron il pressera les pépins.

    Pour la CGT la définition du ONE SPIE, C’est tout l’argent dans la ONE poche ; celle des dirigeants et actionnaires
    Monsieur le directeur général aurez-vous le courage de nous donner le montant de votre RAV ?

    Si tous ceux qui n’ont rien n’en demandaient pas plus, il serait bien plus facile de contenter tout le monde !

  17. Georges
    23 janvier 2014 at 19 h 02 min


    Compte rendu syndical CGT du CHSCT de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse.

    L’ordre du jour du CHSCT Extraordinaire de ce mercredi était l’entrée BR en puissance prévue ce Samedi 25 janvier 2014.

    Pourquoi cette intervention?

    Suite à une fuite non déterminée pour l’instant mais supposée provenant du mouillage du joint numéro 3 d’une pompe primaire, il faut vidanger le JPI 07 BA.

    Il est fait le scénario et décidé par la direction de vidanger cette bâche tous les trois mois en entrant dans le Bâtiment Réacteur à pleine puissance.

    La séance est pour information car les membres CGT en CHSCT ont obtenu que soit présenté systématiquement les entrées BR pendant le cycle, ce qui est la moindre des choses.

    Il faut noter que cela s’est déjà passé en 2011 et que rien d’efficace n’a pu être réalisé depuis, pour que la situation ne se reproduise pas.

    L’avis de la délégation CGT en CHSCT est claire et sans équivoque:

    Les inspecteurs du travail de l’ASN et de la Dirrecte ont validé un risque Psycho Social important sur cette intervention sur les CNPE de Chooz et Chinon BR en puissance.

    Nous demandons donc:

    - Une intervention sur la base du volontariat, les personnes intervenantes devant se sentir en capacité de faire l’intervention.

    - Une intervention en Arrêt à chaud pour limiter la dosimétrie des intervenants et les nombreux risques de l’intervention et une analyse RPS de l’intervention avec les moyens palliatifs conformément à la demande de l’inspection du travail de Chinon.

  18. Michel
    23 janvier 2014 at 17 h 06 min

    Centrale nucléaire de Paluel

    La centrale EDF de Paluel en Seine-Maritime se prépare à un sérieux lifting. Au menu : le remplacement des générateurs de vapeur, l’échange des pompes primaires et la remise à neuf des salles de commandes. Les travaux d’un montant estimé à 800 millions d’euros pour chacun de ses 4 réacteurs de 1.300 mégawatt devraient s’étaler de 2015 à 2018.

    Le chantier exigera l’intervention de 3.000 personnes supplémentaires sur le……

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/regions/h_normandie/0203235846116-la-centrale-edf-de-paluel-se-prepare-au-grand-carenage-644642.php

  19. webmaster MZC
    22 janvier 2014 at 17 h 53 min

    Les prestataires de la chimie comme Endel se tournent vers EDF

    Le marché nucléaire aguiche les industriels de la pétrochimie. Mais la filière s’inquiète aussi des problèmes de recrutement.

    Le grand carénage et ses dizaines de milliards à la clef appâtent les sous-traitants industriels. En particulier les entreprises qui travaillent dans la pétrochimie ou d’autres secteurs industriels français en difficulté.
    C’est par exemple le cas de Endel, une filiale de GDF-Suez qui assure des travaux de maintenance des sites industriels. D’après nos informations, l’entreprise a décidé de faire le pari du grand carénage en réorientant une partie de son activité pétrolière vers le nucléaire où elle est déjà active. Endel a refusé de s’exprimer sur le sujet mais mènerait des sessions de formation au nucléaire de son personnel. D’autres entreprises du secteur comme CMI ou ADF seraient sur la même longueur d’onde. Ortec envisage par exemple d’embaucher 300 personnes dans les deux ans à venir et de faire passer la part nucléaire de son chiffre d’affaire de 20 à presque 30 %. …

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/industrie-lourde/actu/0203247430142-les-prestataires-de-la-chimie-comme-endel-se-tournent-vers-edf-644696.php?xtor=RSS-2076

    Les fournisseurs d’EDF attendent avec impatience la rénovation des réacteurs

    Les dix ans de chantier sur 58 réacteurs ouvrent un marché de plus de 50 milliards d’euros.
    EDF va annoncer un nouvel aménagement du calendrier mais promet de multiplier les commandes en 2014.

    C’est un auditoire d’une grosse vingtaine de fournisseurs conquis mais à cran qui attend EDF demain. Ces spécialistes de la maintenance des centrales que l’opérateur réunit ce mercredi espèrent des informations sur le nouveau calendrier du grand carénage, une bouffée d’oxygène de plus de 50 milliards d’euros regardée avec envie par l’industrie française.

    Ce vaste chantier consistera d’ici à 2025 à moderniser les 58 réacteurs du parc d’EDF. Avec trois objectifs : garantir leur bonne marche au-delà de leur durée de vie de quarante ans, prendre en compte les enseignements de la catastrophe de Fukushima et réaliser des maintenances lourdes. Les réacteurs verront le remplacement des générateurs de vapeur ou des machines tournantes, la rénovation des alternateurs ou des moteurs de pompes primaires…

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/regions/h_normandie/0203235846330-les-fournisseurs-d-edf-attendent-avec-impatience-la-renovation-des-reacteurs-644606.php

  20. Sylver
    21 janvier 2014 at 22 h 25 min

    Souffrance au travail : de plus en plus de médecins censurés sur demande des employeurs

    Des médecins du travail et des généralistes sont accusés par des entreprises de violer la déontologie médicale. Celles-ci font pression en portant plainte auprès de l’Ordre des médecins. Objectif : faire modifier des certificats médicaux en effaçant tout lien entre l’état de santé du patient et son travail. Ou obtenir que les récalcitrants soient blâmés. Dominique Huez, médecin du travail à la centrale nucléaire de Chinon, vient d’être ainsi condamné par l’Ordre suite à la plainte d’un employeur. Enquête sur des pratiques qui risquent d’avoir de graves conséquences sociales et environnementales….

    http://www.bastamag.net/Souffrance-au-travail-de-plus-en#forum1905

    • ZE
      21 janvier 2014 at 22 h 56 min

      Et pendant ce temps, je crois savoir savoir que des salariés sous-traitants de certaines centrales nucléaires n’ont plus de médecin du travail. Comme d’habitude, on nous détruit ce que nous avons de meilleur sans prendre la peine de trouver une solution de remplacement. Depuis le temps qu’ils rêvent de nous enlever ces contrôles médicaux! A croire que nos détracteurs sont en phase de réussir. Dégoutant, écœurant, lamentable, …… Merci docteur HUEZ pour votre courage et votre bataille pour la vérité.

  21. Gus
    21 janvier 2014 at 6 h 07 min


    …Pourquoi les représentants syndicaux ne consulteraient-ils pas les salariés à l’occasion de deux décisions majeures : la conclusion d’une négociation à fort enjeu et l’appel à la grève. Avant toute signature ou refus de signature, avant tout appel à la grève, les syndicats feraient voter les salariés… et tiendraient compte de leurs avis. Par ce type de consultation, les salariés acquièrent du pouvoir sur les décisions syndicales. Cette pratique montrerait aux salariés que les syndicats ne sont pas des institutions qui décident seules avec leur noyau de membres, mais qu’ils veulent que les salariés participent à leurs décisions. Toute négociation, tout appel à la grève dans l’entreprise ne doivent plus être des décisions prises sans l’avis de ceux qui seront concernés par leurs conséquences. Il faut alors apporter explications, arguments, et le cas échéant organiser des débats. Bref une pratique sociale vivante. Ceci apparaît d’autant plus nécessaire que le nombre de syndiqués sera faible..

    http://www.clesdusocial.com/consulter-les-salaries-nouveau-defi-pour-le-syndicalisme

  22. Redaction MZC
    21 janvier 2014 at 1 h 10 min

    La journée du lundi 20 janvier 2014 sera marquée d’une pierre blanche dans notre historique.

    Le nombre de visiteurs a fait exploser tous les compteurs de notre espoir.

    Le compteur global a atteint les 5 718 000 visiteurs

    Le compteur journalier approche de très près, les 30 000 visiteurs/j

    5938 (adresses IP) X 5 (toute connexion confondue)= +/- 30 000 visiteurs.

    Merci de l’intérêt que vous portez à la cause des sous-traitants du nucléaire.

    Un jour nous pourrons dire « j’ai suivi régulièrement ce site depuis son début ».

    Une chose est sûre, plus personne ne pourra dire « ce site est un épiphénomène ».

    L’année 2014 sera celle des salariés sous-traitants du nucléaire, grâce à vous aussi.

    Merci encore

  23. Sellig
    20 janvier 2014 at 18 h 21 min

  24. Margo
    20 janvier 2014 at 17 h 01 min

    CATTENOM EDF a procédé à l’arrêt de la tranche 3 de la centrale nucléaire de Cattenom, vendredi soir, vers 21 h 30.

    Les techniciens ont constaté une dégradation de la qualité de l’eau dans le circuit secondaire qui se trouve en dehors de la zone nucléaire. Selon EDF, l’incident n’a eu aucun impact ni sur la sûreté de l’installation ni sur l’environnement.

    Des techniciens sont en train de travailler sur le problème. Les trois autres réacteurs continuent de fonctionner normalement.

    Une remise en route rapide est annoncée.

    http://www.lequotidien.lu/region/52286.html

  25. webmaster MZC
    20 janvier 2014 at 6 h 40 min

    La lumière hors de prix

    On le dit peu cher le kWh électrique français, grâce au nucléaire, mais on ne compte pas tout, analyse J. Pételet, de Saint-Léger (Deux-Sèvres).

    Nicolas Sarkozy et EDF le proclamaient, nous avions « l’électricité la moins chère du monde grâce au nucléaire civil ». Y renoncer, c’était « se couper un bras ».
    Mais voilà, suite aux accidents majeurs de Tchernobyl et Fukushima, il a fallu relever le niveau de sécurité de nos centrales, d’autant que des incidents inquiétants ont eu lieu, eux qu’on disait officiellement impossibles: début de fusion du coeur d’un réacteur à la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher) en 1969, et une foule de petits incidents qui font froid dans le dos, comme celui qu’on doit à des petites vis mal serrées et qui ont bloqué un système de sécurité essentiel d’un réacteur…

    http://www.centre-presse.fr/article-283271-la-lumiere-hors-de-prix.html

  26. René
    19 janvier 2014 at 19 h 02 min

    Parfois, ils font semblant de vous aider.

    Si des situations d’apartheid et de souffrance existent dans le nucléaire, c’est parce que les syndicats des donneurs d’ordre ne sont plus à leurs places, ou pire, parce qu’ils tirent des avantages personnelles et organisationnelles de cette situation. Ne lâchez rien, votre projet de garanties sociales est réalisable et vous aurez les moyens de l’obtenir. Battez-vous sans vergogne comme l’ont fait tous ceux qui vous ont précédé. J’ai confiance en vous.
    Un ancien du nucléaire.

    • le furet
      20 janvier 2014 at 21 h 28 min

      René, j’adore l’image de ton commentaire. A mon tour de te faire partager la mienne. Elle est aussi bien parlante.

      Savoir qui fait, qui fait semblant, qui ne fait pas, qui ne voudra jamais faire et pourquoi, est essentiel pour nous.

      Puisque ce site est celui de la vraie transparence de nos conditions, nous nous ferons un plaisir de partager nos moments de joie, de tristesse et de fausses joies.

      Restez vigilants! le jour J, vous saurez tout.

  27. Redaction MZC
    19 janvier 2014 at 8 h 01 min

    Information de plus de 140 ans déjà et qui n’a pas pris une seul ride (lol)

  28. ZE
    18 janvier 2014 at 23 h 29 min

    Dans quel monde vivons nous?

    Où sont passé les valeurs qui nous animent et qui ont fait de nous ce que nous sommes?

    A ne plus rien comprendre, enfin si, tout devient de plus en plus clair!

    Je reste donc dans mon principe et je ne changerait pas « le nucléaire oui, mais pas à n’importe quel prix ».

    -Qu’est-ce que c’est cette époque où les médecins qui protègent les salariés sous-traitants du nucléaire sont condamnés parce qu’ils font leur travail?

    -Où les salariés sous-traitants du nucléaire qui osent dénoncer leurs conditions de vie et de travail sont considérés comme des anti-nucléaires?

    -Où la majorité des syndicats, par peur de nuire à l’industrie nucléaire, tirent à boulet rouge sur les salariés qui tentent apporter la lumière sur leur vérité.

    Est-ce qu’ils ont été créés pour défendre une industrie à tout prix, ou pour défendre les salariés qui souffrent dans cette industrie?

    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5N0KR2EX20140117

  29. harrys
    18 janvier 2014 at 13 h 47 min

    29 militants Greenpeace jugés pour intrusion dans la centrale du Tricastin

    Ces militants souhaitaient dénoncer des failles dans la sécurité de la centrale nucléaire. « Une opération de communication qui ne prouve strictement rien », selon EDF.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20140114.OBS2230/nucleaire-29-militants-greenpeace-juges-pour-intrusion-dans-tricastin.html

  30. Franck
    17 janvier 2014 at 19 h 00 min

    Déjà presque 1 an !!!!

    La revue de presse
    EDF et le nucléaire : Proglio patron voyou ?

    Le patron d’EDF menacé de poursuites pénales pour « travail dissimulé » dans les centrales nucléaires. Et l’incroyable histoire du sauvetage des manuscrits de Tombouctou

    http://www.franceinfo.fr/decryptage/la-revue-de-presse/a-890877-2013-02-13

  31. Redaction MZC
    17 janvier 2014 at 18 h 25 min

    Areva et syndicats en appel pour un projet de sous-traitance à La Hague

    Les syndicats FO et CGT ont demandé jeudi à la justice de confirmer l’annulation du projet d’Areva de sous-traiter la production d’énergie pour son usine de retraitement des déchets nucléaires de La Hague (Manche)…

    La décision sera rendue le 6 mars.

    En juillet 2011, le tribunal de grande instance de Paris avait annulé le projet d’Areva d’externaliser à terme Dalkia (filiale de Veolia à 66% et EDF à 34%), avec lequel il avait créé à cette fin un GIE, la production et distribution d’énergie, l’usine consommant l’équivalent d’une ville de 100.000 habitants, mais aussi d’eau et d’air….

    « C’est le poumon d’une usine de retraitement, un domaine particulièrement anxiogène, un secteur déterminant qui fut le maillon faible de Fukushima », affirme Me Guillaume Letertre, avocat de FO. Et de rappeler que quelque 2.000 salariés de La Hague ont signé une pétition contre l’externalisation d’un service comptant une soixantaine de personnes. « Ils savent quelles sont les implications, ils se disent ça remet en cause la sécurité, ça ne va pas. »

    Pour la CGT, Alain Lévy pointe un service où « 38% du personnel est en hyperstress », auquel on vient ensuite de surcroit demander de former les employés du sous-traitant appelés à prendre leur place. Une formation par ailleurs « complètement insuffisante », dénonce l’avocat.

    http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/areva-et-syndicats-en-appel-pour-un-projet-de-sous-traitance-a-la-hague-article_88203/

  32. Zaivu
    17 janvier 2014 at 7 h 51 min

    Accords sur la flexibilité : ni la CFDT ni le PS n’ont trahi !

    Au risque de vous surprendre, mes ami-e-s, ni le PS ni la CFDT ne nous ont trahis. En signant les accords sur la flexibilité du travail pour l’une, en acceptant d’en faire le cœur d’une loi à venir pour l’autre, les deux organisations aux destins liés n’ont pris personne en traître. Dès lors que nous prenons le temps de nous pencher sur l’évolution de cette centrale et de ce parti. Alors, évidemment, je suis radicalement opposé au texte que le Medef, la CFDT, la CFTC et la CGC ont signé vendredi 11 janvier. Oui, à mon sens, il constitue une étape dramatique de la régression sociale. Mais il ne faut pas se montrer surpris : tant la signature de la CFDT que l’aval du parti dit « sérieux » étaient prévisibles voire annoncés….

    http://www.lecridupeuple.org/accords-sur-la-flexibilite-ni-la-cfdt-ni-le-ps-nont-trahi/

  33. Sylver
    16 janvier 2014 at 21 h 06 min

    La Cour des comptes fustige la politique climatique française

    Coïncidence. Moins d’une semaine avant que la Commission européenne ne dévoile son projet de politique climatique à 2030 (la suite du paquet Energie Climat de 2008, PEC), la Cour des comptes française dresse un sévère bilan de la mise en œuvre du PEC, justement.

    Dans un volumineux rapport, mis en ligne jeudi 16 janvier, les magistrats de la rue Cambon commencent par égratigner le train de mesures européen. Cet ensemble de directives et de règlements impose aux 28 d’améliorer de 20% leur efficacité énergétique, et que 20% de leur énergie finale soit d’origine renouvelable. Le tout devant réduire de 20% les émissions de gaz carbonique de l’Union européenne entre 1990 et 2020. «Ces objectifs peuvent ainsi, soit se conforter, soit parfois se contrarier», soulignent les rédacteurs.

    Dans l’absolu, l’amélioration de la performance énergétique réduit les émissions de CO2, entraînant une baisse des prix des quotas d’émission, allégeant ainsi la contrainte carbone pesant sur les industriels…

    Un paquet Energie Climat mal adapté à la France

    Très focalisé sur la production d’énergie (d’électricité notamment), ce PEC est ….

    http://www.journaldelenvironnement.net/article/la-cour-des-comptes-fustige-la-politique-climatique-francaise,41830?xtor=EPR-9

  34. Sylver
    16 janvier 2014 at 18 h 19 min

    François Hollande propose « une grande entreprise franco-allemande » pour la transition énergétique

    http://www.actu-environnement.com/ae/news/conference-presse-hollande-transition-energetique-simplification-decentralisation-20428.php4#xtor=EPR-1

    • Gauthier
      16 janvier 2014 at 19 h 20 min

      Pour quoi faire ?
      Pour fermer les centrales nucléaires ou pour nous faire travailler à un euro de l’heure comme en Allemagne ?
      Je crois que la précarité des sous-traitants ne leurs suffisent pas, ils veulent nous faire ramer encore bien plus.
      Honte à ces deux pays soit disant démocratiques qui sont gouvernés par les souhaits de la finance en oubliant les hommes.

      • L'ami du peuple
        18 janvier 2014 at 9 h 43 min

        Gauthier 1 euro de l’heure mais c’est le Pérou; non, non ce qu’ils veulent c’est de pas payer (0 de l’heure avec des journées de 18 heures). Et oui le bon vieux temps de l’esclavage c’est ça qu’ils veulent. Visite Nantes ou Bordeaux et ces beaux quartiers et tu verras ce qu’ils ont fait en d’autres temps avec le commerce de l’esclavage et son triangle; ont chargeait des verroteries et de la pacotilles ont allait dans le golfe de Guinée ont échangeait la marchandise contre de la chair humaine et direction les Antilles; là la triste besogne de la vente humaine sur la place du village et avec la rente obtenu ils achetaient l’indigo, le rhum …..et au retour au pays ils revendaient le tous à bon prix.

  35. andré
    16 janvier 2014 at 15 h 05 min

    De gros cadeaux pour les actionnaires du CAC 40, le bâton pour les salariés !

    EAU DANS LE GAZ

    Licencié pour avoir refusé de couper l’eau à des familles démunies

    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/01/16/eau-dans-le-gaz-licencie-pour-avoir-refuse-de-couper-leau-a-des-familles-demunies/

    Veolia. Un salarié licencié pour avoir refusé de couper l’eau

    http://www.ouest-france.fr/veolia-un-salarie-licencie-pour-avoir-refuse-de-couper-leau-234968

    Licencié pour avoir refusé de couper l’eau à des familles

    http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/emploi/licencie-pour-avoir-refuse-de-couper-l-eau-a-des-familles_1314666.html

    • Deglingos
      16 janvier 2014 at 19 h 30 min

  36. Gus
    16 janvier 2014 at 0 h 38 min

    La production nucléaire fléchit pour le 3ème mois consécutif

    Selon les derniers chiffres publiés par le Commissariat général au développement durable sur la conjoncture énergétique à novembre 2013 en France, il apparaît que la production d’énergie primaire a fléchi de 5% par rapport à l’an dernier, pour un total de 10,2 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep).

    Cette tendance serait liée avec le recul de la production d’électricité nucléaire (-6,7% sur un an), alors que la production des énergies renouvelables électriques accentue sa progression pour atteindre plus de 33 % entre novembre 2012 et novembre 2013. En glissement annuel, la consommation d’énergie primaire réelle est en retrait de 2,4%….

    http://www.enerzine.com/15/16792+france—la-production-nucleaire-flechit-pour-le-3eme-mois-consecutif+.html?posts_usersPage=1

    • webmaster MZC
      16 janvier 2014 at 6 h 08 min

      Presque tous les réacteurs nucléaires en route

      Cinquante-sept des 58 réacteurs nucléaires français d’EDF ont fonctionné en même temps entre lundi et mercredi, une première depuis janvier 2011, a-t-on appris auprès de leur exploitant.

      Depuis la reprise de la production d’électricité d’un réacteur de la centrale de Cattenom (Moselle) lundi, seul le réacteur numéro 2 de la centrale du Blayais (Gironde) est arrêté, a indiqué une porte-parole d’EDF mercredi. Cet arrêt du réacteur de 900 mégawatts est programmé, puisqu’il est lié à une visite décennale de sécurité par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), a-t-elle souligné. Au total, 60,1 gigawatts de capacité de production nucléaire sont en fonctionnement, selon EDF, qui vante «une prouesse industrielle».

      Ce petit chelem, jamais vu depuis janvier 2011, a toutefois été interrompu brièvement mercredi après-midi avec un arrêt fortuit sur le réacteur de 1 300 mégawatts à la centrale nucléaire de Saint-Alban (Isère), selon une note d’incident disponible sur le site du gestionnaire du réseau électrique RTE. Un arrêt de courte durée, la production du réacteur ayant repris en début de soirée, selon une porte-parole d’EDF….

      http://www.lessentiel.lu/fr/news/dossier/cattenom/story/30922036

  37. jonas
    15 janvier 2014 at 21 h 48 min

    Les bagnards du nucléaire

    Ils parcourent la France entière pour effectuer la maintenance des centrales et travaillent au plus près du risque. On les appelle « les invisibles », « les intermittents », les « nomades » du nucléaire. Qui sont-ils? Reportage à la centrale de Nogent-sur-Seine.

    http://videos.lexpress.fr/actualite/societe/les-bagnards-du-nucleaire_974084.html

  38. Sylver
    15 janvier 2014 at 21 h 32 min

    Emission « La tête au carré » France Inter

    La sous-traitance dans le nucléaire, un reportage de Pascale Pascariello

    Près de 80% de la maintenance des installations nucléaires est aujourd’hui sous-traitée.

    « EDF utilise pas loin de 20 000 personnes en sous-traitance, aux cotés de ses 20 000 salariés. C’est vraiment un souci ! Ces sous-traitants doivent être formés, travailler dans de bonnes conditions, être bien protégés, bien surveillés ». Ce cri d’alarme a été lancé le 29 aout dernier par le Président de l’Autorité de Sureté nucléaire, André-Claude Lacoste, en charge de veiller sur les 19 centrales françaises.

    Nous avons donc rencontré des salariés de la sous-traitance et de EDF, et nous avons également interrogé Annie Thebaud-Mony, directrice de recherche honoraire à l’Inserm, Thomas Houdré, directeur des centrales à l’Autorité de Sureté Nucléaire, Philippe Druelle, directeur adjoint de la production nucléaire d’EDF et Pierre-Yves Cuche, ancien directeur de la centrale de Tricastin.

    http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=191435

    Musique sur la sous-traitance dans le nucléaire fait par des salariés de la sous-traitance :

    http://www.youtube.com/watch?v=n7YqbYGdwHo

  39. Redaction MZC
    15 janvier 2014 at 18 h 25 min

  40. françois
    15 janvier 2014 at 15 h 58 min

    Après les « Nouveaux Chiens de garde », voici « Salariés sans Frontières »

    Documentaire à voir sur France 5, ce jeudi 16 janvier, à 00h10:

    Salariés sans Frontières, de Gilles Balbastre, le réalisateur des « Nouveaux Chiens de garde».

    Le film porte sur la destruction du travail ouvrier dans la Grande région (Lorraine, Wallonie, Sarre) qui entoure le Luxembourg et le remplacement des ouvriers de la sidérurgie et des mines de fer par des salariés des services qui, tous les matins, partent dans le 2ème PIB par habitant du monde nettoyer les bureaux, garder les banques, servir les cafés des golden boys… Une force sociale …..

    http://blogs.mediapart.fr/blog/raoul-marc-jennar/140114/apres-les-nouveaux-chiens-de-garde-voici-salaries-sans-frontieres

  41. webmaster MZC
    15 janvier 2014 at 5 h 59 min

    La fin du nucléaire allemand passe par la renaissance du charbon

    La transition énergétique sera l’un des enjeux de la nouvelle législature. L’an passé, l’Allemagne a produit autant de courant lié au charbon qu’en 1990

    En Allemagne, on parle désormais de «paradoxe» de la sortie du nucléaire… Soucieuse d’environnement et de santé publique, Angela Merkel avait fait adopter par le parlement, au lendemain de la catastrophe de Fukushima, la fermeture progressive de toutes les centrales nucléaires du pays à l’horizon 2022.

    L’objectif était le développement des énergies renouvelables. Près de trois ans plus tard, les énergies renouvelables se sont effectivement développées: près d’un quart du courant produit en Allemagne (23,4%) provient aujourd’hui du solaire ou de l’éolien. Selon l’accord de coalition, cette part doit passer à 40-45% en 2025 et à 55-60% en 2035. Mais cette production, soumise aux aléas climatiques, est irrégulière.

    Pour compenser les fluctuations du réseau, la République fédérale a plus que jamais besoin du charbon, pourtant particulièrement polluant, mais bon marché et présent en quantité dans le sous-sol du pays… En 2013, l’Allemagne a produit autant d’électricité à base de houille et de lignite qu’en 1990, lorsque, au lendemain de la chute du Mur, les centrales au lignite de l’ex-RDA tournaient encore à plein régime….

    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/e11c238c-7d40-11e3-83a0-04d7d6daf291/La_fin_du_nucl%C3%A9aire_allemand_passe_par_la_renaissance_du_charbon

  42. Béatrice
    14 janvier 2014 at 20 h 00 min

    Des données et des outils sur les rayonnements ionisants

    Étude sur la sous-traitance nucléaire, données d’exposition et radioprotection

    La revue Références en santé au travail de l’INRS vient de publier dans son dernier numéro une étude sur les salariés de la sous-traitance nucléaire des entreprises d’Île de France. Elle porte sur le risque routier, les conditions de vie, la santé perçue par les salariés et les données des examens médicaux. À cette occasion, présentation des outils mis à disposition par l’INRS sur la radioprotection et du bilan 2012 de l’IRSN sur les expositions professionnelles aux rayonnements ionisants.

    http://www.inrs.fr/accueil/header/actualites/nucleaire-rayonnement-ionisant-radioprotection.html

  43. webmaster MZC
    14 janvier 2014 at 6 h 09 min

    Groupes Permanents d’experts auprès de l’ASN : l’ASN élargit la participation de la société civile et révise leurs règles de fonctionnement

    Dans l’exercice de ses missions, l’ASN prend des décisions à caractère réglementaire fondamentales pour le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection. Pour ce faire, l’ASN s’appuie sur les expertises de l’IRSN, son appui technique ainsi que sur les avis et recommandations de ses 7 groupes permanents d’experts (GPE)….

    L’ASN a donc décidé d’ouvrir plus largement les Groupes permanents d’experts en sûreté nucléaire à la société civile : ainsi, le Haut comité sur la transparence de l’information sur la sûreté nucléaire, (HCTISN), l’Association nationale des commissions et comités locaux d’information (ANCCLI), l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) et le Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques (CSPRT) seront sollicités pour proposer des experts, et des candidatures spontanées pourront être déposées sur le site de l’ASN (www.asn.fr)…

    http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2014/Groupes-permanents-d-experts-aupres-de-l-ASN-renouvellement

  44. Gilles Douxri
    13 janvier 2014 at 15 h 17 min

    Premier juillet 2014. Changement de prestataire sur les lots A et B du site de Cruas.

    Les salariés attendaient une réponse pour le 04 décembre 2013, puis ont leur a dit  »se sera pour début janvier 2014 ».
    Nous sommes le 13 janvier 2014 et toujours rien.
    Si certains ont des infos nous sommes preneurs.

    • ronchon
      22 janvier 2014 at 16 h 08 min

      Mais qu’attend EDF pour donner sa réponse; Le 1er Juillet peut-être, mais en attendant il y a beaucoup de personnes dans le doute, ce là devient insupportable pour les salariés en place (des sous traitants qui ne savent pas à quelle sauce ils vont être manger dans un peu plus de 4 mois). il est temps qu’EDF prenne ses responsabilités.

      • La bérézina
        22 janvier 2014 at 17 h 30 min

        Ta raison ronchon il y a anguilles sous roche. Ont voudrait noyer le poisson ils nous semblent. Le discourt actuel c’est: faite nous confiance ont gère ou nous avons la certitude que la commande est acquise pour le sous-traitant en place. Ben voyons. S’ils la ferment c’est que rien n’est encore décidé un point c’est tout. Espérons que tout ira bien mais bon à quels moments doit-on d’inquiété vraiment; maintenant serait un bon départ pour mettre en route les actions du passé pour qu’ils activent leur réponse. Une assemblée du personnel serait la bienvenu n’est-il pas ?

  45. besnoit
    12 janvier 2014 at 17 h 38 min

    Prêt pour le départ du conflit.
    Est ce que vous avez remarqué qu’on a plus de chance de bénéficier des quelques avantages du nucléaire en sortant avec un agent EDF qu’en travaillant directement et en prenant de la dose.
    Quand je vous dit qu’une histoire de cul est plus reconnue par EDF qu’un sous-traitant, vous ne voulez pas me croire.

  46. hubert
    11 janvier 2014 at 15 h 30 min
  47. Sellig
    11 janvier 2014 at 11 h 32 min

  48. Souvenir
    11 janvier 2014 at 10 h 03 min


    Comité de groupe France AREVA du 10 décembre

    Ce serait en quelque sorte la réponse effarante de la Direction à la démonstration de la CFDT au sujet du cahier des charges social du CSFN (Comité de Secteur de la Filière Nucléaire).

    Tout cela pour dire en synthèse, que la Direction n’applique pas les règles édictées en matière de sous-traitance d’activité, qu’elle met en place des procédures internes d’achat bafouant la disposition pourtant applicable, et qu’elle fait tout l’inverse de ses déclarations publiques.

    La CFDT AREVA ayant de son coté participé activement à l’édification de ce cahier des charges ne compte pas en rester là...

    Sous-traitance
    Dans les mailles du filet !

    http://www.ufsn-cfdt.fr/images/catalogue/id_7/images/1165_T33_2013CR_CGF_10_d_cembre_.pdf

    • Tabarnacle
      11 janvier 2014 at 13 h 16 min

      Bon , ben , eux ils n’écoutent pas leurs représentants syndicaux qui ont signés la lettre adressée au premier ministre . :(

  49. Marc G
    10 janvier 2014 at 20 h 11 min

    • l'abeille social
      11 janvier 2014 at 14 h 14 min

      Pourquoi les journalistes s’étonnent de la situation des sans abris à Fukushima alors qu’ici nous faisons pareille voir pire.

      Au Japon, TEPCO et semble-t-il, la mafia, prennent des Hommes sans identité (les sans abri), les font irradier et puis, les jettent à l’extérieur avec les conséquences de la dose et sans aucun suivi médical.

      En France, EDF, AREVA, CEA, … prennent des Hommes avec une identité (les sous-traitants), les font irradier et puis les jettent à l’extérieur (fin de contrat) sans suivi médical nucléaire.

      La seule différence en France, est que ces derniers, une fois mélangés à la population, sont pris en charge médicalement par la sécurité sociale payer par nous tous.

      Ils parlent de Mafia au Japon, alors que les méthodes appliquées par les honorables patrons du privé et des donneurs d’ordre en cravate chez nous, sont la copie conforme de ce que le monde entier trouve inexcusable au Japon.

      La seule différence c’est qu’en France, les pratiques mafieuses dans le nucléaire sont légales et cela s’appelle « sous-traitance du nucléaire ».

      J’ai de plus en plus de mal à comprendre que des grands syndicats cautionnent ces pratiques patronales et qu’en plus, ils tentent les officialiser avec des saloperies comme des cahiers des charges, chartes et autres documents malhonnêtes.

      Je suis effaré que ces soit-disant syndicats EDF, CEA, AREVA, … n’écoutent pas les 38 principaux représentants syndicaux du privé (CGT, CFDT, FO, CFE-CGC) qui refusent et contestent le contenu global du cahier des charges anti-social du nucléaire.

      Je l’ai déjà dit et je le redit « si ce cahier des charges sociale discuté avec les parons du nucléaire et les syndicats des donneurs d’ordre est si magnifique et respectable! qu’ils le valident pour tous les salariés de l’industrie nucléaire et surtout pour ceux qui l’on validé« .

      On ne peut pas continuer à dire qu’il est BON pour les sous-traitants et MAUVAIS pour les salariés de EDF, CEA, AREVA, ….

      Pratiques MAFIEUSES au Japon avez-vous dit?

  50. webmaster MZC
    10 janvier 2014 at 18 h 47 min

  51. Rédaction MZC
    10 janvier 2014 at 17 h 51 min

    • di man
      10 janvier 2014 at 20 h 18 min

  52. l'abeille social
    9 janvier 2014 at 18 h 16 min

    Pour Martine et le Père Noël:

    J’ai très peu d’informations sur le dossier CGT de la sous-traitance mais je vais tenter vous répondre objectivement et sans rêverie.

    1- Ce dossier a été travaillé par 7 fédérations pendant un an.

    2- une fois le projet finalisé, il à été présenté le 3 décembre 2013 aux représentants syndicaux de principales entreprises privées du champs de l’activité, ainsi qu’à ceux des donneurs d’ordre.

    3- ce texte à donc été validé à l’unanimité par l’ensemble des représentants, avec la prise en compte de quelques remarques de la salle.

    4- suite à cette réunion, une déclaration commune aux 7 fédérations a été rédigée, on peut la trouver en bas de l’article de cette page.

    5- J’imagine que suite aux petites modifications souhaitées, les 7 fédérations ont dû se réunir ou alors, doivent le faire, afin de les valider, pour que le dossier soit complétement terminé.

    6- une fois cette tache réalisée, la communication doit effectivement avoir lieu dans le nucléaire, sur un texte conforme aux attentes des salariés.

    A mon avis, après toutes ces étapes démocratiques plus que nécessaires et au vu des activités programmées dans le parc nucléaire pour 2014, tout sera réunit pour la réussite totale.

    Il est tout de même remarquable que ça soit un Père Noël qui reproche à la CGT les lenteurs provoquées par les fêtes de fin d’année, alors que c’est en partie à cause de lui que cette période connait depuis bien de siècles, quelques trêves en cette période, sur les luttes sociales.

    Bon, je comprends! la barbe blanche et la lourde besace dans ton dos, provoquent parfois quelques ratures dans la mémoire de notre propre histoire sociale et sociétale.

    Au fait, je ne me rappelle pas que le Père Noël ait été un fer de lance, à l’époque d’Hugo et de Germinal. Lol

    Le temps, très proche viendra, où nous serons tous ensemble devant nos cites et chantiers, pour réclamer fermement et sans condition aucune, cette justice plus que sociale, avancée par tous les représentants CGT au travers de ce légitime et démocratique dossier.

    Pourvu que les Pères Noëls de EDF, AREVA, CEA et du gouvernement nous entendent, avant qu’il soit trop tard pour eux.

    Amitiés à vous.

    Restons tous ensemble pour gagner ensemble, les mêmes devoirs et les mêmes droits dans le terres du nucléaire.

    • Le Père Noël
      11 janvier 2014 at 9 h 04 min

      Merci l’abeille sociale pour la réponse; nous partageons ton optimiste et nous attendons la suite de l’histoire. Reconnaissons tout de même que durant les 30 dernières années tout ce qui à été entrepris pour améliorier le sort des forçats du nucléaire n’est pas vraiment une réussite. Si d’ici fin 2014 rien n’a avancé, tu permettras au Père Noël que je suis de revenir sur ce site pour écrire quelques commentaires. Rudholf (mon rènne de tête et tout exité), il ,veux rentrer au pays alors nous partons; à bientôt pour une nouvelle saison.

      • l'abeille social
        11 janvier 2014 at 22 h 05 min

        Ne part pas Père Noël si tu veux voir la suite de l’histoire.
        N’oublie pas que c’est nous, tous et ensemble, qui devons l’écrire. Personne ne pourra pourra le faire mieux que nous, même si cette fois-ci, nos cheminées sont un peu trop hautes pour un père Noël. Fait gaffe à ta tenue rouge, ils pourraient te prendre pour un membre de Greenpeace. Merci pour ton dernier commentaire que je partage totalement.

  53. Gus
    9 janvier 2014 at 6 h 25 min

  54. Michel
    9 janvier 2014 at 1 h 09 min

    Pour que jamais ils ne tombent dans l’oubli du temps qui passe.

    Suicides et mal vivre à la centrale nucléaire près de Chinon

    http://www.ina.fr/video/3329998001007

  55. Rédaction MZC
    8 janvier 2014 at 16 h 52 min

  56. webmaster MZC
    8 janvier 2014 at 6 h 26 min

  57. Sellig
    8 janvier 2014 at 2 h 30 min

  58. le furet
    7 janvier 2014 at 20 h 45 min

    Penly

    Incident à la centrale nucléaire de Penly : le parquet de Dieppe poursuit EDF

    EDF est convoquée le 15 janvier 2014 devant le tribunal de Dieppe pour infraction au Code de l’environnement après un incident dans la centrale de Penly. Explications.

    L’affaire. La centrale nucléaire de Penly avait été épinglée par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Dans un courrier de sept pages envoyé au directeur de la centrale, le 27 février 2013, le directeur de la division de Caen de l’ASN pointait des « défauts d’étanchéité relevés sur certains puisards » qui ont ….

    Vidéo, courrier, …

    http://www.76actu.fr/incident-a-la-centrale-nucleaire-de-penly-le-parquet-de-dieppe-poursuit-edf_65730/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=incident-a-la-centrale-nucleaire-de-penly-le-parquet-de-dieppe-poursuit-edf

  59. Bernardi
    7 janvier 2014 at 18 h 44 min

    extrait du Tract LO Centrale de Cattenom 6 janvier 2014
    ….
    Fukushima :

    Le drame se poursuit

    « Ils nous disent :
    Vous cherchez du travail ?
    Vous avez faim ?
    On répond oui, et ils nous offrent un job », raconte Shizuya Nishiyama, dans une vidéo diffusée par France 3.

    Ce sans-abri de Sendai, à 80 km de Fukushima, comme ses camarades de galère, se voit en fait proposer d’aller travailler comme nettoyeur à la centrale nucléaire sinistrée.

    Ils y sont payés 6 euros de l’heure, dont sont déduits logement et nourriture.

    La nécessaire décontamination de la centrale de Fukushima est réalisée avec les mêmes tares que lorsqu’elle fonctionnait, l’exploitation capitaliste sans plus de soucis pour la nature que pour les travailleurs.

    Dans le nucléaire, il n’y a pas que l’eau sous pression…

    EPR : c’est pas jojo!

    L’autorité de sureté nucléaire a recensé 15 non conformités sur une machine centrale du chantier de l’EPR de Flamanville. La Socotec, accréditée par EDF pour une vérification de cette même machine, en a relevé 43 ! Edf faisant la sourde oreille, le ministère lui a ordonné d’arrêter cette partie du chantier.

    Par ailleurs, une enquête de gendarmerie a mis en cause de très nombreux accidents du travail non déclarés. Sur 377 accidents en un an, 112 n’ont pas été déclarés.

    Enfin, Bouygues a fait appel à une société d’intérim, Atlanco, de droit irlandais, qui a recruté ses employés en Pologne et Roumanie, pour les mettre à disposition en France, tout en les rattachant à des bureaux situés à Chypre ! Des ouvriers qui n’avaient pas de congés payés et étaient payés en dessous des conventions collectives. Un système de fraude sociale qui a fait gagner à Bouygues une dizaine de millions d’euros au détriment de l’Urssaf.

    Initialement, l’EPR de Flamanville devait être prêt en 2012 et coûter 3,3 milliards. Aux dernières nouvelles, ce sera 2016 pour une somme de 8,5 milliards d’euros, rapporte cette enquête de Médiapart.

    …..

  60. Sellig
    6 janvier 2014 at 19 h 05 min

  61. webmaster MZC
    6 janvier 2014 at 18 h 14 min

  62. webmaster MZC
    5 janvier 2014 at 17 h 11 min

  63. hollowman of ardeche
    5 janvier 2014 at 10 h 24 min

    salut les camaraaaaades!
    après la gueule de bois de ces derniers jours festifs, après les vœux copier-coller de notre cher ( très cher) François… qui lit les graphiques en le retournant !
    qui ne nous annonce que de bon pour l’avenir, pardon d’en douter… on n’est pris pour des cons et ça peu le relève, m’enfin, c’est quoi ce bin’s !!!!

    a part ça certain(e)s d’entre nous n’ont pas cesser de trimer pendant le fêtes, je les en remercie et je vous adresse mes vœux pour cette abnégation continuelle pour satisfaire les bons fonctionnements de nos très chères et très vieilles centrales, qui nous le rendent bien, puisqu’on tout va bieeeeeeeeeeen !

    enfin, pas sur que, mais bon restons POSITIF le combat pour un mieux-travailler est en cous et que l’appel à se montrer plus solidaire des un(e)s des autres est une motivation pour faire avancer nos revendications concernant nos conditions de travail dignes de GERMINAL …réveillons-nous et battons-nous
    Ne RIEN LÂCHER

    a bientot, fraternellement

  64. Margot
    4 janvier 2014 at 23 h 41 min

    La CGT conteste la politique de la sous-traitance du CEA.

    … la sous-traitance n’est pas un élément anodin de la vie et de la gestion du CEA: 1,44 Milliards d’Euros, 600 salariés Équivalent Temps Plein …

    Tout d’abord, cette NIG 606 n’intervient que très peu sur les aspects sociaux et humains alors que le recours à la sous-traitance des grandes entreprises influence les conditions de travail des salariés, les salaires, les statuts, la qualité de l’emploi (précarisation), les droits des salariés. Ensuite, cette NIG introduit désormais au CEA la possibilité de recours à la sous-traitance pour l’exploitation technique complète de toute installation qui ne serait pas dédiée exclusivement à des activités de recherche du CEA, y compris le poste de Chef d’installation.
    Pratiquement tout peut donc désormais être sous-traité au CEA !… :(

    La loi Transparence et Sécurité Nucléaire de 2006 et la liste des postes non sous-traitables liés à la sûreté sécurité, et à contre-courant des conclusions de l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques :
    « Les impératifs de sûreté doivent être placés au-dessus de toute considération économique ». :(

    https://www.vote.voxaly.com/communication/cea/doc/Tract_2_La_CGT.pdf

  65. Pablo
    4 janvier 2014 at 22 h 09 min

    La CGT mines-Energie dénonce des conditions de vie et de travail dans le nucléaire dignes d’un autre temps.

    Dossier du mois

    Sous-traitants maltraités

    Loin de leur famille, de leur foyer et parfois, de leur pays, les salariés de la sous-traitance du nucléaire restent les mal logés à la mauvaise enseigne. Mais toujours au plus proche de tous les risques.

    ls sont 20 000, les salariés des 500 prestataires sous-traitants du parc nucléaire d’EDF. Autant que les agents du donneur d’ordres, qui les encadrent. Égaux en nombre, donc. Pas pour tout le reste. À commencer par le statut : ici, le CDD ou le contrat d’intérim sont la règle.
    Une majorité d’entre eux, 17 000 pour précision, travaillent en zone radioactive et subissent 80 % des risques professionnels (rayonnements ionisants, cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques), sans compter les accidents du travail. Le suivi médical, essentiel dans le nucléaire, est là aussi de seconde zone avec un seul médecin pour 4 000 salariés quand les agents EDF disposent, eux, d’une médecine intégrée, une conquête sociale d’après guerre – et de deux médecins spécialistes en radioprotection pour 400 agents.

    Pour les sous-traitants, le Smic dans le meilleur des cas

    Côté salaire, ce n’est guère mieux. La rémunération, c’est le Smic. Les plus « chanceux », qui travaillent pour de grosses entreprises telles que Areva, Alstom, Schneider, bénéficient en sus d’un défraiement de 65 euros par jour pour leurs déplacements et leur hébergement.
    Les moins chanceux, ce sont les nomades, ou jumpers : « Pour eux, c’est le Smic, indemnité de ….

    http://www.fnme.cgt.fr/FNME/pages/dossier_mois.php?num=101&id_art=214&lg=fr

  66. la taupe
    4 janvier 2014 at 20 h 46 min

    C’est beau l’appel de Marcel Paul

    La mémoire de la plupart de tous ces hommes qui l’ont déjà oublié est un cimetière abandonné, où gisent sans honneurs des morts qu’ils ont cessé de chérir.

    Réveillez-vous

    • jo
      6 janvier 2014 at 22 h 01 min

      Pourquoi ne pas dire que beaucoup d’entre-eux ont attrapé Alzheimer, alors qu’ils profitent allégrement des ce que nos anciens ont obtenu. Je voudrais citer des noms mais excusez-moi, J’ai oublié que j’étais parfois amnésique. lol

  67. Camélito
    4 janvier 2014 at 13 h 12 min

    03 janvier 2014

    La Réunion : des agents attachés à la défense d’un grand service public de l’énergie.

    Tous, sont sur le pont depuis ce matin, dans des conditions difficiles afin de restaurer l’alimentation électrique du plus grand nombre d’abonnés et ce, le plus rapidement possible.

    Près de 175.000 foyers de l’Ile ont été privés d’électricité au lever du jour dont 100.000 dans le sud de l’île après le passage d’un terrible cyclone tropical qui a occasionné de nombreuses ruptures de lignes.

    La FNME-CGT tient à féliciter les agents qui se démènent et ne comptent pas leur temps pour rétablir l’électricité au plus vite.
    Pour autant, la FNME-CGT déplore que leurs efforts ne verront pas de juste reconnaissance en 2014, tant les propositions d’augmentations salariales des employeurs sont d’un niveau si bas qu’elles ne permettront pas le maintien du pouvoir d’achat à minima pour les agents.

    La FNME-CGT continue de revendiquer un Pôle public de l’énergie qui réponde aux besoins d’un service public de proximité continu et permettant à l’ensemble des salariés intervenant dans le secteur de l’énergie, de bénéficier d’un haut niveau de garanties sociales.

    La FNME-CGT apporte tout son soutien aux familles qui ont subit de violents dégâts et tient à souligner l’engagement des agents sur le terrain pour un retour rapide à l’électricité pour toutes et tous.

    Montreuil, le 3 janvier 2014

  68. Souvenir
    4 janvier 2014 at 10 h 30 min

    18/04/2012 SPIE DEN – ESSOR
    Mais les autres , ils sont où ?
    Il y a plusieurs signataires de la lettre au Premier Ministre contre ce cahier des charges sociales !
    Elles/Ils ne sont plus dans la revendication ?
    Elles/Ils ont capituler ?
    Aie , aie , les prochaines élections professionnelles (DP-DS) dans ces entreprises seront un fiasco c’est une évidence et fera les beaux jours de nos divers employeurs . Alors on dit merci QUI ?
    J’dis ça j’dis rien !!!

    • Le Père Noël
      5 janvier 2014 at 9 h 26 min

      C’est du n’importe quoi se souvenir. Ont à capituler mais non gros andouille ont étaient tous à Montreuil le 3 décembre 2013 pour donner accord à la CGT d’un accord inter/entreprise qui reprend copie/coller du statut EDF. Ou tu sais pas lire ce site ou alors tu prend le train en marche. J’en ai mare de lire des tissus de connerie sur se site de tous ces pessimistes qui ne savent pas mettre un pied devant l’autre pour avancer. Se site est un exutoire certes mais il y a des limites tout de même.
      J’ dis ça, j’dis rien mais si t’étais seulement manchot…..

      • Martine
        6 janvier 2014 at 21 h 03 min

        est-ce que quelqu’un à des nouvelles de la communication que la cgt de Montreuil doit faire pour commencer la bataille pour ce statut que nous attendons tous? cette diffusion de tracts si elle est rapide et efficace, devrait nous permettre d’être plus de 40 000 devant nos usines le même jour. Je languis fortement de voir ce jour arriver ou on verra presque la totalité des sous-traitant du nucléaire ensemble pour obtenir notre respect à toutes et tous.
        Victoire

        • Le Père Noël
          7 janvier 2014 at 18 h 17 min

          Martine adresse toi à la CGT, mais tu sais bien que dans la France ont essaie de faire des révolutions feutrées.
          D’abord les fêtes de fin d’année, puis les bons vœux et puis après ont prépare la grande grève national de printemps habituel et s’ils ont à un peu de temps! quelques entre-filets sur MZC des démarches en cours et on arrive aux congés d’été et ainsi de suite.
          Faudrait crever de faim pour qu’on bouge, c’est fini. Tout ça Martine, c’était au temps d’Hugo et de Germinal. Aujourd’hui on se paie des révolutions de riches, on entretien le suspense en pensant que les autres feront le tout à notre place. Il y a plus de rêve et on s’ennuie.

  69. la louve
    3 janvier 2014 at 18 h 06 min

    De toute manière il y a anguille sur roche à l’intérieur de bien de syndicats.
    Je me demande pourquoi l’état et les syndicaliste ayant discuté avec les patrons pour la mise en place du cahier des charges n’ont pas pris comme référence la pétition portant nos exigences alors que celle-ci a été signée par plus de 22 000 salariés de la sous-traitance et EDF.

  70. Abdelrahim
    3 janvier 2014 at 10 h 06 min

    Attention
    Un syndicat réformiste aurait déjà pris rendez-vous pour début avril avec les ministères, afin de réaliser des petites évolutions sur le cahier des charges.
    Voilà comment ils vont tenter casser la dynamique sociale que la CGT construit actuellement avec les salariés sous-traitants.
    Ils sont prêts à tout pour nous garder en soumission tout en conservant leurs gros avantages attribuées par les patrons.
    Restons vigilants jusqu’au bout.

    • Cooper
      3 janvier 2014 at 10 h 56 min

      A vrai dire, ils sont prêts à vendre leurs mères pour conserver leurs avantages.
      Ils n’aiment pas le nucléaire mais bien leur confort en précarisant ceux qui morflent le plus dans le nucléaire.
      Remarquez, toute cette bande nous ont déjà vendu avec l’ANI pour assurer l’accès de leurs boss dans les sphères du gouvernement. Ils peuvent donc continuer.
      Dégueulasse pour des hommes qui devraient défendre les salariés mal en point. On ne se laissera pas faire.

    • Oeil de Lynx
      3 janvier 2014 at 16 h 09 min

      12/2013
      Assemblée Générale de l’UFSN à Dijon

      Débats et échanges tous azimuts…

      Les Militants de l’UFSN CFDT (Union Fédrale des Syndicats CFDT du Nucléaire) se sont réunis en assemblée générale les 15 et 16 octobre dernier à Dijon.
      Ils ont abordé de nombreux thèmes sociaux, économiques et industriels liés à notre secteur d’activité. Des présentations débats ont eu lieu sur des sujets très larges comme la politique industrielle et la participation du secteur au redressement productif, la recherche et son financement, le démantèlement et sa gestion, les déchets et leur stockage final, le cahier des charges de la sous-traitance

      http://www.ufsn-cfdt.fr/images/catalogue/id_7/images/1166__La_Chronique_Energ_tique_d_cembre_2013_.pdf

  71. Béatrice
    3 janvier 2014 at 9 h 23 min

    Trop de personnes bouffent grâce à cette énergie.
    Vérifiez qui sont les actionnaires des entreprises privées positionnées dans le nucléaire et vous comprendrez mieux.
    Ne parlons pas des syndicats et surtout de certains faux syndicalistes qui valsent avec de confortables avantages au nom de la cassure sociale entre les salariés du privé et des donneurs d’ordre. Pour l’instant ils protègent encore leurs électeurs pour assurer leurs postes dorés à condition que cela ne dérange pas trop les directions.
    La question est bien posée sur l’article : Est-ce que les syndicats des donneurs d’ordre voudraient prendre le cahier des charges social pour eux et les salariés de leurs entreprises ?
    Je parie fortement qu’ils le trouveraient moins social si par hasard, il leur était imposé.
    Sans aucune ambiguïté, j’ose accuser de bâtisseurs de l’apartheid, tous ceux qui souhaiteraient continuer à porter haut et fort cette fumisterie mise en place par les patrons du nucléaire.

  72. Raphael
    2 janvier 2014 at 19 h 46 min

    Je ne connaissais pas la déclaration de Marcel Paul pourtant elle est de plus en plus d’actualité. Tellement réaliste et magnifique que tous les syndicats devraient s’en souvenir.

  73. Hugo
    1 janvier 2014 at 19 h 07 min

    Nous avons ceux qui sont contre le nucléaire même quand ça va bien.

    Nous avons ceux qui sont pour le nucléaire même quand ça va mal ! Souvent pour des intérêts financiers.

    Nous avons aussi ceux qui ne sont pas contre ni pour et qui se lèvent tous les jours pour que nucléaire se porte le mieux possible malgré le peu de moins dont ils disposent.

    Vous avez deviné qui sont ces derniers ?

    Je parle bien des milliers de salariés de cette industrie, qu’ils soient Sous-traitants, agents EDF, salariés D’AREVA, CEA, …..

    Je suis d’accord avec l’article:

    Personne ne peut dire que ceux qui osent dénoncer soient anti-nucléaires seulement parce qu’ils donnent un vrai sens à la loi sur la transparence nucléaire.

    Pour protéger cette industrie il faut oser balancer toutes le méthodes destructrices et leurs conséquences sur les hommes et la machine.

    Une très bonne année à toutes celles et ceux qui assurent notre sécurité.

  74. Arthur
    1 janvier 2014 at 15 h 56 min

    Oser nommer d’anti nucléaires tous ceux qui osent pointer du doigt leurs conditions de travail en dénonçant les dérives provoquées par la finance, me semble pas sérieux et constructif.
    C’est vrai que beaucoup dans le monde syndical et directionnel, tentent de faire passer le message et cela pour affaiblir votre combat qui est juste et nécessaire pour vous, pour nous et pour cette industrie.

    J’estime que vous êtes les meilleurs gardians et VRP de cette industrie. Imaginons que personne n’ose dénoncer comme vous le faites, l’insupportable et les dérives managériales!

    Croyez-vous qu’en-face, ils feront attention ? Non, ils vont continuer à dégrader les conditions de travail et la sûreté de nous tous.

    Merci pour tous les efforts que vous faites, ainsi que pour la vraie transparence nucléaire que vous nous apportez au fil du temps.

    Bonne Année

  75. sylvain
    1 janvier 2014 at 14 h 37 min

    Magnifique article qui retrace en partie la situation des salariés prestataires et la décente vertigineuse du social dans le nucléaire.
    Si on ne fait rien, demain se seront tous les salarié (EDF, AREVA, CEA, …..) qui connaîtront les mêmes causes et les mêmes effets.
    Merci et bonne année 2014.

    • daniel
      1 janvier 2014 at 17 h 31 min

      Superbe article, cela reflète la réalité. BONNE ANNEE A TOUS

  76. G.Filoche
    31 décembre 2013 at 9 h 44 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *