Organisons-nous pour obtenir l’ÉGALITÉ de traitement au travail

« En faisant scintiller notre lumière,

nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant. »

mandela

separateur2

Chose promise,

chose due !

GRÂCE A TOI SALARIE(E), 2014 SERA L’ANNÉE DES SOUS-TRAITANTS DU NUCLÉAIRE ! QU’ON SE LE DISE ;)

La CGT s’est réunie le 03/12/2013 à Montreuil afin de décider du contenu du Projet d’Accord sur la Sous-Traitance dans le Nucléaire. Ce projet est largement porté par 6 fédérations ainsi que celle des Intérimaires.

15_mars_vu_ensemble-c3fab

Constat 1 :

Une très forte mobilisation des représentants syndicaux CGT d’entreprises sous-traitantes venant de toute l’industrie nucléaire grâce à l’appui des sections et représentants CGT des sites Nucléaires EDF-AREVA-CEA-IRSN-ANDRA (félicitation à tous ;) )

 Constat 2 :

TOUS les articles du projet sans exception, sont validés à l’unanimité  !

Clic sur le lien ci-dessous pour visionner le projet validé en attendant les petites modifications qui lui seront apportées.

http://www.calameo.com/read/002131143cf58075d181e

 Constat 3 :

Une communication sera faite très prochainement par les Fédérations CGT, sur l’ensemble du parc nucléaire, pour informer, organiser et commencer à rassembler l’ensemble des salariés issus de la sous-traitance et cela, quelque soit leur métier ( C’est bien clair pour chacun de vous dorénavant ? Alors continuons :) ).

Constat 4 :

Nous connaissons le planning prévisionnel EDF 2014/2015 des Arrêts de Tranche et travaux de Grand Carénage (voir en bas de la colonne à gauche). Nous pourrons alors à notre tour, appuyer « là, oui là où ça fait mal, très mal ! Vous voyez où ? Pas besoin de vous faire un dessin ! »

Nous connaissons aussi l’état d’avancement des divers travaux sur toutes les installations en cours de démantèlement où aujourd’hui, principalement 6 entreprises sont mises en concurrence (économique) délibérément et quotidiennement (CEA/AREVA)…

separateur2

relais

L’Association MZC sera et fera autant que possible et nécessaire, le relais des actions, initiatives diverses et vous apportera un point quotidien sur l’avancement de ce projet ambitieux pour tous les travailleurs du nucléaire.

Tous les Membres et Adhérents de l’Association MZC sans exception, sont déterminé(e)s pour obtenir ce statut.

Cette fois-ci, 7 grande fédérations syndicales de la CGT (en attendant les autres ;) ) portent haut et fort nos légitimes revendications. ( ouah, ROANNE, ouah, quelle magnifique démonstration de résistance et de solidarité pour les 5 de Roanne. Plusieurs représentants de l’Association MZC y étaient et peuvent fièrement en témoigner)

Tract_FDG_egalite_2013_1

A l’approche des fêtes de fin d’année, tous les membres de l’Association vous souhaitent de passer de très bonne fête avec vos proches et amie(e)s.

bonnes fetesEnsemble et unis, nous ferons de l’année 2014, celle de la justice sociale pour tous les salarié(e)s intervenant sur les sites nucléaire EDF / AREVA / CEA / IRSN / ANDRA.

PS: Une page spéciale pour ce dossier du Statut Unique est en construction ;) Tracts, Communiqués de presse, Réseaux sociaux, Vidéos et Statut dans sa version finale, serons réunis et attendront vos réactions et commentaires. ;)

separateur2

Espérons que le Père Noël nous amène notre bus dans sa hotte, pour que les Membres et Adhérents de MA ZONE CONTRÔLÉE puissent faire le relais sur tous les sites nucléaire au moment du conflit !

bus-bleu MZC

(Ici nous respectons la loi sur les droits d’auteur et le travail de la presse et des journalistes professionnels)

Nos amitiés aux uns, notre respect aux autres, bises à toutes et tous

CRITIQUEZ ou APPROUVEZ

Tous à vos claviers !

Onglet : Laisser un commentaire, en bas de la page

26 comments for “Organisons-nous pour obtenir l’ÉGALITÉ de traitement au travail

  1. webmaster MZC
    20 décembre 2013 at 6 h 41 min

    Message de l’Association MZC .
    Les Evaluations Complémentaires de Sûreté (Post Fukushima) conduite par l’ASN et divers parlementaires, mettait en évidence un acteur majeur de cette industrie, L’HOMME , l’opérateur , le salarié !

    L’Association MZC espère et attend de cette commission d’enquête que l’aspect de la sous-traitance dans cette industrie soit enfin et une bonne fois pour toute mis à plat .

    La compétitivité économique imposer aux diverses entreprises par les divers donneur d’ordre devient dangereuses, puisque elle conduit à la banalisation et dangerosité de nos métiers !

    Nous surveillerons très très attentivement l’évolution et les conclusions de cette enquête, qui ne doit surtout pas sous-estimé le travail que réalisent l’ensemble des salariés issu de la sous-traitance en : (Exploitation ; Arrêt de Tranche , Démantèlement , Maintenance , Conduite d’Installation)

  2. Camélito
    19 décembre 2013 at 22 h 30 min

    Les brèves du CCE de EDF SA

    NUCLEAIRE

    Le Dr Dominique Huez, médecin du travail à la centrale nucléaire de Chinon d’EDF, comparaissait le 18 décembre dernier devant la chambre disciplinaire de l’ordre des médecins. Il est poursuivit par la société sous-traitante Orys, qui lui reproche l’établissement d’un certificat médical reconnaissant que la « pathologie anxio-dépressive » d’un de ses salariés était liée à ses conditions de travail au sein de la centrale. L’entreprise estime qu’en agissant ainsi, le Dr Huez a « manqué à ses obligations professionnelles et déontologiques ».

    EDF a reçu une mise en demeure de l’inspection du travail enjoignant le Groupe à mettre en conformité une machine centrale du chantier de l’EPR de Flamanville. A la suite de cette mise en demeure, l’ASN a demandé à EDF de vérifier la conformité de ses matériels de manutentions des gros composants dans toutes ses centrales.

    L’IRSN a publié deux rapports sur la sûreté nucléaire et la radioprotection des installations nucléaires de base en France. Il en ressort notamment que le nombre d’incidents de conformité a progressé d’environ 10 %. Pour le directeur adjoint de l’IRSN, il s’agit « probablement d’un effet post-Fukushima, l’exploitant ayant déployé des moyens pour vérifier la conformité de ses procédures ».

    Le 13 décembre dernier, le dôme de 105 tonnes du réacteur de recherche Jules Horowitz, en construction à Cadarache, a été installé. Cette tranche à eau légère refroidie de 100 MWth servira à tester des combustibles existants et futurs, ainsi que des matériaux des réacteurs.

    Le 11 décembre, la construction du tokamak (chambre de confinement magnétique) du projet Iter a été lancée. Celui de Cadarache hébergera le réacteur à fusion d’Iter, ainsi que des systèmes de diagnostic et de gestion de tritium.

    • marie
      20 décembre 2013 at 11 h 44 min

      Sa situation et l’attaque qu’il subit est forcement liée avec l’ensemble la situation des sous-traitants du nucléaire.
      Il suffi que quelqu’un veuille protéger justement un précaire du nucléaire pour que tous ceux qui bouffent grassement dans la gamèle se fassent un devoir de détruire la main tendue au pauvre salarié.
      Merci docteur pour la clarté de votre métier et pour votre combat qui est plus que juste.
      Je suis avec vous.

  3. Gus(bis)
    19 décembre 2013 at 6 h 43 min

    Extrait de l’article :
    « Pas très sexy »
    Autre problématique : les difficultés récurrentes de recrutement, liées à une image « pas très sexy » dixit Pascal Morel, de la filière auprès des jeunes. « Les métiers du démantèlement sont méconnus, explique Philippe Guiberteau, directeur du CEA Marcoule. Leur spectre est pourtant très vaste : caractérisation des niveaux de contamination, interventions en milieu hostile (robotique, découpe de pièces), décontamination des structures et des sols, traitement des déchets et des effluents, transport des déchets, aspects contractuels avec les entreprises. Démanteler ne se résume pas à casser du béton et couper des tuyaux ! » « Inspirons-nous de l’Armée, qui a su moderniser son image en communiquant sur la technologie et l’aventure humaine », observe Samuel Kervoern, ingénieur à Getinge Group (Vendôme). Les deuxièmes Assises du démantèlement se tiendront lors du World Nuclear Exhibition (14-16 octobre 2014), au Bourget….

  4. Rédaction MZC
    18 décembre 2013 at 17 h 08 min

    Les Evaluations Complémentaires de Sûreté (Post Fukushima) conduite par l’ASN et divers parlementaires, mettait en évidence un acteur majeur de cette industrie, L’HOMME , l’opérateur , le salarié !
    L’Association MZC espère et attend de cette commission d’enquête que l’aspect de la sous-traitance dans cette industrie soit enfin et une bonne fois pour toute mis à plat .
    La compétitivité économique imposer aux diverses entreprises par les divers d’ordres devient dangereuses puisqu’elle les conduits à la banalisation de nos activités et leurs dangerosités !
    Nous surveillerons très très attentivement l’évolution et les conclusions de cette enquête, qui ne doit surtout pas sous-estimé le travail que réalisent l’ensemble des salariés (Exploitation ; Arrêt de Tranche , Démantèlement , Maintenance , Conduite d’Installation)

  5. webmaster MZC
    17 décembre 2013 at 7 h 06 min

    L’article de PASCALE PASCARIELLO encore et comme toujours avec Pascale un excellent papier ;)

    EDF se voit ordonner d’arrêter le chantier

    Énièmes dérives de Bouygues .
    Rappel des faits chantier EPR :

    Accident mortel d’un ouvrier,le 24 janvier 2011.
    Sur 377 accidents du travail en un an, 112 accidents n’ont pas été déclarés.
    Les charges portées contre Bouygues par l’OCLTI, l’Office centrale de lutte contre le travail illégal en charge de l’enquête, sont lourdes:
    « dissimulation d’activité et de salariés »,
    « recours sciemment au travail dissimulé »,
    « prêt illicite de main d’oeuvre »,
    « marchandage ».

    http://www.calameo.com/read/002131143b3c3777bd362
    Dans le même temps le CEA envisage très très sérieusement l’entrée de Bouygues mais aussi VEOLIA sur les appels d’offres pour les futures chantiers de démantèlement . :(

    PS : Demain grève à l’appel de la CGT Marcoule (contre la suppression de 300 emplois objectif 2015)

  6. Sébastien fos...
    16 décembre 2013 at 21 h 56 min

    Comme nous pouvons le remarquer, alors que les articles concernant la maltraitance des salariés sous-traitants du nucléaire sont de plus en plus nombreux ces derniers jours, rien ne bouge et la précarité devient contagieuse comme la peste.

    Nous voyons certains services de EDF jouer les « Père Noël » en sponsorisant certaines causes sociales nationales, alors qu’elle même est source de précarité dans son domaine d’activité.

    Nous voyons notre gouvernement s’émouvoir lors de la disparition de Monsieur Nelson Mandela alors que la Nation détient plus de 80% des parts chez EDF et que celle-ci à montée de toute pièce un système d’apartheid entre ces salariés et les sous-traitants.

    OUI, rien ne bouge chez nous !
    Comme pendant la dernière grande guerre, certains s’engraissent avec la situation, d’autres baissent la tête pour ne pas voir, et seulement un petit nombre tente résister au péril de sa vie professionnelle.

    Que c’est dur (parfois) de voir les esclaves soumis danser avec le diable.

    Espérons qu’une fois de plus le petit nombre de résistants aie raison du puissant oppresseur des petites mains que nous sommes.

    Combien de victimes sous-traitantes auront-ils encore besoin pour que leur norme ne soit plus acceptable « socialement »?

  7. brice
    15 décembre 2013 at 15 h 20 min

    Je travaille sur le nucléaire depuis 4 ans et j’atteste sans aucun doute du malaise de notre condition désastreuse de soustraitant. Je viens de faire connaissance avec votre site internet et je suis heureux de savoir qu’il existe et qu’il retrace à merveille ce que EDF nous fait subir au nom de l’atome. Je ne comprends pas que les syndicat au plus haut niveau ne prennent pas a bras le corps cette cause, pour le bien de la sûreté de nous tous. Ah je vois, il ne faut rien dire pour ne pas mettre en jeu le grand confort de certains. Où est leur légitimité à nous oublier? Est-ce vraiment leur rôle de sacrifier une catégorie de personnel pour les avantages de l’autre.

  8. Rédaction MZC
    14 décembre 2013 at 12 h 15 min

    Autorisation reçu ce jour de Magali TURQUIS pour la diffusion de son travail d’étude sur la sous-traitance à EDF :)
    http://www.sst-nucleaire-chimie.org/wp-content/uploads/2013/05/Etude-sous-traitance-ASN-Rapport-dintervention-Final.-version-diffusable.pdf

  9. Sylver
    13 décembre 2013 at 20 h 31 min

    La pression de la finance, la non considération des salariés, la recherche d’un accroissement des bénéfices, le non respect de cette industrie donne origine à de telles décisions de la part des hommes qui on su garder un peu de bon sens !

    Ce n’est peut-être pas l’industrie nucléaire qui est dangereuse ! Mais bien leur politique économique industrielle catastrophique qui nous conduit à des situations assassines comme celle de Fukushima et d’ailleurs !!!!!!! Merde ! arrêtez de jouer avec nos vies si vous voulez sauver cette industrie !

    Démission de Gregory Jaczko, le patron de la sécurité nucléaire américaine

  10. Gus
    13 décembre 2013 at 16 h 47 min

    Avant dernier article de la série sur le nucléaire à Tricastin par Banarbé Binctin ;)

  11. Rédaction MZC
    13 décembre 2013 at 6 h 41 min

    ALARME / ALERTE
    Un(e) salarié(e) averti , en vaut 2 , voir +

    Etes vous un
    sous homme ?

  12. Rédaction MZC
    13 décembre 2013 at 5 h 54 min

    RESPECT ;)
    Une pensée pour toutes celles et ceux qui aujourd’hui, un peu partout sur notre territoire, réalisent des opérations très délicates de démantèlement .
    PRODUCTION / MAINTENANCE / DEMENTELEMENT
    Nous méritons tous et obtiendrons l’égalité de traitement pour tous seulement par l’ACTION de chacun d’entre nous (à méditer) ;)

  13. Sylver
    12 décembre 2013 at 22 h 26 min

    Avons-nous, les sous-traitants du nucléaire, raison de dénoncer la situation d’apartheid imposée par EDF dans ses centrales nucléaires ?

    Sans équivoque, MZC affirme que « oui » !!!

    Pourquoi les sous-traitants du nucléaire n’ont pas accès aux restaurants, infirmeries, ……. EDF alors qu’ils subissent 80% des contraintes de cette industrie ?

    Voici une vidéo qui dénonce les stratégies de certains décideur de séparer les hommes sans s’inquiéter des conséquences sociales des plus faibles.

  14. Gus
    11 décembre 2013 at 17 h 30 min

  15. Sellig
    11 décembre 2013 at 17 h 23 min

  16. webmaster MZC
    11 décembre 2013 at 17 h 05 min

  17. Ribaud C
    11 décembre 2013 at 16 h 59 min

    Mascarade c’est tout a fait ça comment les patrons s’acquittent de la loi !
    Il faut faire des constats d’échecs de ces NAO , négociations sa veut dire se mettre d’accord pas imposer, après 3 constats on peut ester en justice, sur le fait qu’il n’ont pas rempli, l’obligation imposer par la loi !
    Je sais c’est compliqué mais c’est une possibilité ! c(-_-)r

    • Gilbert
      11 décembre 2013 at 21 h 13 min

      Cela fait longtemps que nous avons toutes et tous compris que la solution sociale pour les prestataires est dans une bataille commune pour l’obtention de nouveaux droits.
      Puisque les patrons du nucléaire continuent à nous prendre pour des cons toute l’année et surtout lors des mascarades patronales « NAO », il faudra alors leurs démontrer notre détermination pour obtenir les droits stipulés dans le projet des 7 fédérations de la CGT et qui ont été votés à l’unanimité par la soixantaine de représentants CGT du nucléaire (donneurs d’ordre et sous-traitants) le 3 décembre à Montreuil.

      • jonas
        11 décembre 2013 at 23 h 07 min

        Ce conflit n’appartient pas qu’à la cgt mais à tous les sous-traitants qui souffrent dans le nucléaire.
        Je ne suis pas dans ce syndicat et je ferais grève le jour j parce que je galère depuis des années dans les centrales nucléaires en bouffant de la dose tous les jours en étant payé le smic.

  18. Franck
    10 décembre 2013 at 22 h 21 min

    Aux travailleurs de Fukushima.

    Ceux des premiers instants, les plus terribles de la catastrophe nucléaire.
    Ceux qui chaque jour continuent de se battre contre la situation qui s’aggrave.
    Ceux qui devront les remplacer, pendant de nombreuses années.
    A leur famille et à leurs proches.

    Voici un message de reconnaissance et de sympathie qui vient de France.

    Si vous ne pouvez pas compter sur vos employeurs et dirigeants pour vous traiter correctement, vous n’êtes pas pour autant seuls, déconsidérés, face aux problèmes difficilement surmontables que vous devez affronter.

    Même si c’est une faible consolation, à des milliers de kilomètres, des inconnus, des gens ordinaires comme vous, sont avec vous en pensée et vous remercient du fond du cœur pour votre courage et votre volonté.

    Vous êtes des gens importants, qui méritez le respect, de par les responsabilités qui reposent sur vos épaules, et en raison de ce que vous accomplissez sans vraiment recevoir en retour reconnaissance ni gratifications.

    On ne peut pas en vouloir à l’ouvrier qui a débranché le mauvais tuyau, appuyé sur le mauvais bouton ou fait déborder un réservoir, à cause d’un manque de formation, d’instructions précises, ou de moyens de contrôle.

    On ne peut pas en vouloir au travailleur qui perd le moral, car il est aux prises avec des conditions de travail difficiles et périlleuses.

    Des gens comme nous, qui sont de votre côté, qui comptent sur vous, qui vous offrent leur confiance et leur soutien moral, qui ne vous oublient pas, il y en a des milliers, et même sûrement des millions à travers le monde.

    Nous ne vous connaissons pas, mais nous sommes des êtres humains comme vous, des citoyens de la Terre. Nous connaissons la difficulté de votre situation, et si nous ne pouvons pas faire grand-chose pour vous, nous tenons à vous dire merci pour ce que vous faites, merci pour les risques que vous prenez pour nous tous. Nous sommes avec vous.

    Merci aux « Fukushima 50″ et à toutes les personnes courageuses, qui depuis le premier jour de la catastrophe n’ont pas hésité à mettre leur vie en danger pour éviter qu’une situation encore plus grave ne se produise.

    Merci à toutes les personnes dont on ne parlera jamais, qui chaque jour à leur niveau, participent à la tâche colossale de juguler le péril radioactif à la centrale nucléaire de Fukushima.

    Notre soutien moral et nos pensées vont vers vous et vos familles, et vers les proches des victimes qui ont laissé leur santé ou leur vie dans ce combat.

    Je serais très heureux que d’autres personnes ou d’autres groupes reprennent cette idée, et expriment aussi leur soutien à ceux qui luttent sur le champ de bataille de Fukushima.

    Diffusez ce message sur votre site ou blog,

    福島県双葉郡楢葉町大字山田岡字美シ森

    番Jヴィレッジ内福島復興公社福島第一原発の作業員の皆様へ

    Si nous sommes assez à relayer et démultiplier ce mouvement de soutien fraternel, si assez de médias s’en font l’écho, alors peut-être que cela incitera le Japon à faire un geste en faveur de ces hommes courageux.

    Merci à vous tous,
    Franck

    https://www.dropbox.com/s/audvqspkb9rhk3d/Aux%20travailleurs%20de%20Fukushima.pdf

  19. Rédaction MZC
    8 décembre 2013 at 15 h 54 min

    Merci Monsieur Rémy JEAN pour votre lettre de soutien reçu ce jour
    Monsieur Rémy JEAN est le Directeur de l’Institut d’Ergologie
    Université AIX-MARSEILLE
    :)
    A voir :
    Sous-traitance sur les sites à risques Rémy Jean, expert auprès des CHSCT 
pour le cabinet Cidecos,
    témoin au procès AZF. http://www.ma-zone-controlee.com/?page_id=38784

  20. Déglingos
    8 décembre 2013 at 11 h 12 min

    Un rapport ACCABLANT :(
    Le livre blanc, lui est ÉDIFIANT :(

    • Déglingos 2
      8 décembre 2013 at 12 h 09 min

      Extrait du Livre blanc :(

  21. Rédaction MZC
    8 décembre 2013 at 7 h 07 min

    Depuis + de 4 ans, nous vous informons ici,
    des dérives sociales catastrophiques que subissent principalement les salariés issus de la sous-traitance.

    Depuis le début de cette formidable aventure humaine,
    nous savons,
    que l’émancipation des travailleurs sera l’oeuvre seul des travailleurs eux même .

    Oui, toute transformation sociale doit commencer impérativement par la base.

    Alors,
    faisons tous ensemble dés aujourd’hui,
    front commun contre cette injustice de traitement.

    L’Association MZC vous incite à mettre la main à la pâte,
    pour ne plus subir passivement.

    Le salut est en nous,
    chacun de nous .

  22. Sylver
    8 décembre 2013 at 0 h 34 min

    Nelson Mandela a attendu, lutté et obtenu l’égalité de traitement pour les opprimés d’Afrique du Sud.

    Les sous-traitants du nucléaire attendent, luttent et obtiendront l’égalité de traitement en France pour tous les opprimés de l’industrie nucléaire.

    Notre force et notre détermination pacifique finira par supprimer de nos terres de l’atome ce mot « sous » qui a eu les mêmes origines, les mêmes causes et les mêmes conséquences partout où les Hommes ont crée des différences entre les Hommes.

    Puisque seule la CGT nous ouvre la porte pour nous permettre de sortir de cette condition de sous-Hommes, attendons le feux vert pour sortir et nous échapper de cette réalité qu’est celle de la majorité des sous-traitants du nucléaire.

    Aujourd’hui nous rêvons ! Demain nous vivrons comme tous nos copains des donneurs d’ordre.

    Osons rêver d’une autre réalité pour demain.

    « La difficulté n’est pas de comprendre les idées nouvelles, elle est d’échapper aux idées anciennes qui ont poussé leurs ramifications dans tous les recoins de l’esprit de la précarité. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *