Socatri

SOCATRI

Incidents nucléaires de l’été
Sur le terrain de moins en moins de monde et de compétences

Michel BOUCHON, secrétaire adjoint de l’UFSN CFDT revient sur les incidents nucléaires de l’été.

Pour l’UFSN CFDT, les incidents de l’été sur le site du Tricastin ne sont pas des incidents médiatiques comme voudraient le faire croire AREVA et EDF, mais bien de véritables incidents qui ont mis en exergue plusieurs problèmes :
la perte de maîtrise opérationnelle, une politique de sous-traitance qui conduit à l’impasse, la banalisation du risque, la cohabitation de travaux neufs et d’exploitation, les problématiques liées aux certifications ISO 9…, la gestion des incidents anciens et la gestion des INB secrètes.
Lire l’analyse…

Le secrétaire du CHSCT de SOCATRI auditionné par le HCTISN, une grande première
Une grande première, ce mardi 23 septembre avec l’audition du CHSCT de SOCATRI devant le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur
la Sécurité Nucléaire.
C’est la reconnaissance du travail effectué par les instances représentatives du personnel en matière de prévention des risques et d’analyse des incidents ou accidents en matière nucléaire.
José ASUNCION, secrétaire du CHSCT a pu présenter devant ce haut comité, institué par la loi sur la transparence nucléaire (loi TSN), le travail d’analyse de l’incident fait par les élus de la CFDT et qui avait été présenté lors du dernier CHSCT de SOCATRI.
Voir le diaporama présenté
Lien avec http://www.hctisn.fr/

Incident du 7 juillet
Les salariés de SOCATRI ne sont pas les responsables

La CFDT constate la défaillance de la politique organisationnelle mise en place, qui se réfugie derrière des principes de certification qualité et qui cache la perte de la maîtrise opérationnelle.
Voir déclaration CFDT lors du CHSCT SOCATRI du 11 juillet

La CFDT porte depuis de nombreux mois, notamment en interne dans les CHSCT du site du Tricastin, le constat de la défaillance de l’organisation du travail. Pour la CFDT au-delà de l’évènement, la restructuration du Tricastin qui s’annonce (1000 postes de travail supprimés) aggravée par le développement anarchique de la sous-traitance, ne va pas dans le sens de la maîtrise des procédés.

Lire communiqué UFSN CFDT et CFDT SOCATRI du 18 juillet

Pour l’UFSN CFDT les salariés ne sont pas des délinquants
Les auditions auprès de la gendarmerie des salariés de SOCATRI se multiplient de manière disproportionnée.
L’UFSN/CFDT s’étonne de cette situation alors que l’on connaît aujourd’hui les circonstances exactes de l’incident du 7 juillet dernier.
Pour l’UFSN/CFDT les salariés ne sont pas responsables de la mauvaise organisation du travail et du manque de moyens humains qui ont été les causes principales de l’incident. L’inspection du travail, le CHSCT et l’Autorité de Sûreté Nucléaire ont d’ailleurs pointé les carences multiples de la direction. (communiqué de l’UFSN CFDT du 1er août 2008).

http://www.ufsn-cfdt.fr/
onglet SOCATRI à droite.

Mon opinion :
La situation à SOCATRI était connu du syndicat , depuis plusieurs années il constatait les dérives et alertait la direction .Mais , lorsque celle-ci fait la sourde oreille … la suite vous la connaissez…
Le CHSCT auditionné par le HCTSIN , ça ce n’est pas rien !
Des salariés culpabilisés , discrédités , victimes malheureuses de choix stratégiques économiques d’entreprise .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.