17/04 Live Facebook à 19H00 : Travailler dans le nucléaire pendant le covid-19

+ d’info sur la page Facebook [@Cedra52](https://www.facebook.com/cedra52/)

LIVE de GILLES REYNAUD

salarié d’Orano, représentant syndical de SUD ENERGIE, membre fondateur de l’association « Ma zone contrôlée » sur le TRAVAIL DES SOUS-TRAITANTS DU NUCLÉAIRE pendant le COVID-19 !

Si vous souhaitez diffuser le live sur votre page Facebook, envoyez un mail à [rdvconfinees-nuk@riseup.net](mailto:rdvconfinees-nuk@riseup.net)

Pour plus d’infos : [stopcigeo-bure.eu/confinees/](stopcigeo-bure.eu/confinees/)

Ces journées de confinement ont chacune comporté leur lot d’actualités qui nous rappellent combien la pandémie affecte chaque vie, chaque secteur, et peut intensifier et révéler les injustices sociales, les discriminations, et le visage d’un gouvernement autoritaire.

Le nucléaire n’est pas épargné. Pire encore, puisqu’il s’agit d’une technologie qui ne peut se passer de surveillance, qui est forcément extrêmement vulnérable à l’incertitude et aux phénomènes exceptionnels. Les autorités nucléaires jouent avec arrogance leur partition habituelle, selon laquelle la situation serait sous contrôle pour assurer la continuité de la production d’électricité. Mais les voix qui s’échappent des installations nucléaires françaises n’ont pas un discours aussi assuré : le fossé entre les cadres des entreprises en télétravail et celles et ceux qui rejoignent chaque jour les sites nucléaires est un gouffre.

Si la continuité énergétique ne semble pas affectée pour le moment, EDF ne s’étale pas sur les effets aggravants de la crise sur les conditions de travail déjà précaires des sous-traitant-es du nucléaire. Le secteur n’est évidemment pas exempté de pénuries de matériels de protections individuelles, et les mesures sanitaires barrières ne suffisent pas ; pire, elles ne peuvent être matériellement mises en place. Les lugubres nouvelles s’enchaînent : contamination d’agents, effectifs affaiblis, fatigue généralisée.

La situation est d’autant plus préoccupante que les activités liées au nucléaire sont très exigeantes et ont un haut niveau de risque. Les risques de défaillance humaine accroissent le danger d’accident nucléaire, alors que le travail dans le nucléaire est un secteur intransigeant qui ne peut souffrir d’aucune fatigue. C’est la double-peine : dans un secteur où de manière générale le niveau de sécurité et de sûreté des installations est déjà fortement déficient et insuffisant, le covid-19 est un facteur aggravant. Il ouvre un nouveau front en plus de celui de la radioactivité : la maladie.

La crise sanitaire amplifie la dangerosité du nucléaire et montre ainsi sous un nouveau jour la nécessité de se détourner de cette production d’énergie.

Gilles Reynaud sera extrêmement bien placé pour témoigner, à travers son expérience et de celle de ses ami-es et collègues salarié-es et sous-traitant-es du nucléaire, des conditions scandaleuses dans lesquelles #cellesetceuxquinesontrien continuent de travailler en pleine urgence sanitaire.

INFOS CONTACTS :

Site : [stopcigeo-bure.eu/confinees](stopcigeo-bure.eu/confinees)/ – [cedra52.jimdofree.com](cedra52.jimdofree.com)

Facebook : Cedra : Collectif Contre l’Enfouissement des déchets RAdioactifs

Adresse mail : [rdvconfinees-nuk@riseup.net](mailto:rdvconfinees-nuk@riseup.net) En ligne sur: https://www.facebook.com/cedra52/ ou en cliquant sur « s’inscrire » dès 19h le 17/04
LIVE de GILLES REYNAUD salarié d’Orano, représentant syndical de SUD ENERGIE, membre fondateur de l’association « Ma zone contrôlée» sur le TRAVAIL DES SOUS-TRAITANTS DU NUCLÉAIRE pendant le COVID-19

https://www.unidivers.fr/rennes/travailler-dans-le-nucleaire-pendant-le-covid-19-en-ligne-2020-04-17/

Notre association vit principalement grâce aux forces vives que représentent ses adhérents et ses membres.La cotisation est un acte majeur de la vie associative,car elle est pour nous un moyen capital de mettre concrètement nos idées en pratique Don / Adhésion « helloasso »

😉BANZAÏ 😉

♡☺ Grâce à votre adhésion/don nous pouvons avoir de l’ambition

2 comments for “17/04 Live Facebook à 19H00 : Travailler dans le nucléaire pendant le covid-19

  1. Dany le rouge
    1 juin 2020 at 13 h 32 min

    Pendant le COVID – 19 les prestataires continuent à travailler en 3 X 8 sur les arrêts de tranche sur 6 nuits, 6 matins et 6 après midi et 2 jours de repos entre sauf que 6 postes d’affilés cela représente 48 hrs de travail consécutif . Mais la plupart de boites du NUC ne paie que 35 hrs et le reste en repos , elle est pas belle la vie pour les patrons.

    Et maintenant ils voudraient que les salaires baissent pour éviter les licenciement, mais Dany le Rouge leur propose de supprimer le salaire et par la même occasion de plus régler les charge sociales comme ça ils auront de bons esclaves sous la main. Voilà, voilou les moutons sont à tondre et le capitalisme stock des mètres cubes de laine..

  2. Huart Florence ds CGT
    17 avril 2020 at 18 h 24 min

    Tu es un super mec , toujours une joie d échanger avec Lors de nos appels.
    Il faut avoir une reconnaissance aux yeux EDF bénéficier du même statut.
    Qui est là sûr Sites nucléaire les prestataires qui n a pas de masques les prestataires.
    Courage unissons tous les Sites pour y arriver .
    Faire un groupe de paroles sur WhatsApp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.